DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

OTAN : un sommet sous tension

Vous lisez :

OTAN : un sommet sous tension

OTAN : un sommet sous tension
Taille du texte Aa Aa

Le spectacle aura bien du mal à faire oublier les tensions qui ont marqué cette première journée du sommet de l'OTAN, ce mercredi à Bruxelles.

Donald Trump, qui plaide pour un allègement du fardeau supporté par Washington, persiste et signe. Le président américain a suggéré à ses alliés de doubler leur dépense militaire, pour le faire passer à 4 % du PIB, alors que la moitié des pays membres de l'organisation peinent à atteindre le budget minimum fixé à 2 % par un accord l'alliance atlantique.

Dans le collimateur du locataire la Maison Blanche, l'Allemagne dont il pointe la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, et qu'il accuse d'être prisonnière du Kremlin. Mais Berlin prend ses décisions de manière "indépendante", a répondu la chancelière allemande Angela Merkel.

L'Allemagne prend ses décisions de manière "indépendante", a répondu la chancelière allemande Angela Merkel.

Donald Trump ne voit pas d'un bon œil le projet de doublement du gazoduc Nord Stream, qui approvisionne l'Allemagne en gaz russe, alors que Washington cherche à exporter son gaz naturel. Le président américain aurait cependant soutenu à son homologue français Emmanuel Macron qu'il n'y avait "pas de rupture" entre les Etats-Unis et l'Europe, selon l'Elysée.