Paris : les livreurs de repas à vélo en grève pour la fin du Mondial !

Paris : les livreurs de repas à vélo en grève pour la fin du Mondial !
Par Euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ils réclament de meilleures salaires et conditions de travail, le minimum quand on constate que certains ne gagnent que 600 euros pour une semaine de 48 heures.

PUBLICITÉ

C'est la dernière semaine de la coupe du monde de football qu'ils ont décidé de frapper. Si vous habitez Paris, sachez que les coursiers à vélo de plusieurs plateformes de livraison de repas sont en grève ! Car ils demandent de meilleures rémunérations et conditions de travail.

A l'initiative de ce mouvement, les livreurs d'Uber Eats, Foodora, Deliveroo, Stuart et Glovo qui appellent même les cleints à ne pas commander cette semaine.

"Il est désormais indispensable de renverser le rapport de force", souligne sur Twitter le CLAP, collectif des livreurs parisiens, rappelant qu'il s'agit de "l'une des semaines les plus rentables pour les plateformes".

Ce que réclament les initiateurs de la mobilisation est simple : "une tarification minimum horaire garantie" par leur contrat, "la prise en compte de la pénibilité de travail via différents bonus (pluie, week-end ou nuit...)", ainsi que des "plages de travail et une activité" garanties.

Le minimum finalement... 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : la 26e édition d'Art Paris se tient au Grand Palais Ephémère

45 000 volontaires vont être formés à l'approche des Jeux Olympiques de Paris

Les médaillés olympiques de Paris porteront un petit bout de la Tour Eiffel