EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les enjeux du sommet Trump-Poutine

Les enjeux du sommet Trump-Poutine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Affaire de l'ingérence russe dans la campagne américaine de 2016, Syrie, Iran, Ukraine... Les sujets de friction entre les Etats-Unis et la Russie sont nombreux et devraient être abordés lors de cette rencontre à Helsinki, ce lundi.

PUBLICITÉ

Le président américain Donald Trump a prévenu : il n'attend pas grand chose de sa rencontre ce lundi avec Vladimir Poutine à Helsinki. Pour le président russe, au contraire, le simple fait que ce sommet ait lieu est déjà une reconnaissance du statut retrouvé de grande puissance de son pays.

"Nous pouvons nous attendre à ce que le président Trump cherche à sortir vainqueur de cette rencontre, analyse le géopolitiste Aleksander Baunov. Ce qu'il veut vraiment, c'est impressionner les électeurs et montrer qu'il est plus efficace que le président Obama et qu'Hillary Clinton aurait pu l'être si elle avait été élue."

Les relations Washington-Moscou sont plombées depuis le début de la présidence Trump par les accusations d'ingérence russe dans la campagne américaine de 2016 même si la Russie nie toute responsabilité dans cette affaire.

Au menu des discussions entre les deux hommes, le conflit en Syrie. Les frappes des Etats-Unis et de leurs alliés contre le régime de Damas ont ulcéré Moscou. Même si Washington a nettement réduit son implication.

"Ce que Trump souhaite vraiment en Syrie, c'est que l'organisation Etat islamique soit défaite et que l'Iran reste en dehors du jeu, poursuit Aleksander Baunov. Cela lui importe assez peu qu'Assad garde le contrôle de la situation sur le terrain.

L'Iran, justement, sera aussi évoqué. La décision unilatérale de Donald Trump de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien a sidéré Moscou comme les Européens.

Enfin, la situation en Ukraine ne devrait pas être oubliée. Washington accuse Moscou de soutenir les séparatistes. Les points de friction entre les deux pays restent donc très nombreux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE coincée entre Moscou et Washington

Une rencontre avec "peu d'attentes" pour Donald Trump

L'ancien Premier ministre conservateur Alexander Stubb remporte la présidentielle en Finlande