Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Commerce : l'UE entre détente et représailles à l'égard de Washington

Commerce : l'UE entre détente et représailles à l'égard de Washington
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Détendre les relations commerciales entre l'Union européenne et les Etats-Unis. C'est l'objectif de la visite du président de la Commission Jean-Claude Juncker mercredi prochain à Washington. Il sera accompagné de la commissaire au commerce qui a prévenu : des mesures de représailles sont à l'étude.

"S'il y avait une escalade, si les Etats-Unis imposaient ces droits de douane sur les voitures, ce serait très fâcheux mais nous préparons ensemble, avec les Etats membres, une liste de mesures de rééquilibrage, a indiqué Cecila Malmstrom, la commissaire au commerce. Et nous avons indiqué clairement à nos partenaires américains que c'est en préparation et que ce sera fait comme cela a été fait pour l'acier et l'aluminium."

La commissaire se félicite par ailleurs des progrès réalisés avec les pays sud-américains du Mercosur. Même si l'Argentine estime que l'accord n'est pas encore en vue. "C'est une négociation complexe et longue, a prévenu Jorge Faurie, le ministre argentin des affaires étrangères. Ce sera très ambitieux car je vous rappelle que c'est 5 fois l'accord japonais avec l'Union européenne, c'est 7 ou 8 fois l'accord canadien avec l'Union européenne."

En tout cas, le message de l'UE est clair : tandis que Washington agite des menaces de guerre commerciale, l'Europe elle continue de négocier avec ses partenaires.