DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendies : la Grèce demande l'aide de ses alliés européens

Vous lisez :

Incendies : la Grèce demande l'aide de ses alliés européens

Incendies : la Grèce demande l'aide de ses alliés européens
@ Copyright :
REUTERS/Costas Baltas
Taille du texte Aa Aa

La nuit a été longue pour les pompiers et les secouristes grecs, alors que les opérations d'évacuation se poursuivent et que le bilan s'alourdit.

Un groupe de 26 personnes carbonisées, victimes des incendies qui sévissent en Grèce, a été découvert mardi matin dans la cour d'une villa de Mati, sur la côte orientale de l'Attique, a indiqué un responsable de la Croix-Rouge. Ces décès s'ajoutent aux 24 déjà recensés depuis lundi soir, portant le bilan de ces incendies à au moins 50 morts.

Aux abords du port de Rafina, la mobilisation est exceptionnelle : neuf patrouilleurs côtiers, deux bâtiments militaires, ainsi que des dizaines de bateaux privés assistés d'hélicoptères.

Au moins 696 personnes ont été secourues et transférées vers des hôtels et des camps militaires. 19 rescapés ont également été retrouvés sains et saufs grâce à des navires de pêche. Plusieurs personnes ayant pris la fuite par la mer sont portées disparues, le bilan des victimes pourrait donc encore s'aggraver.

Le mécanisme européen de protection civile activé

La Grèce a activé le mécanisme européen de protection civile pour obtenir de l'aide supplémentaire face à la gravité de la situation.

La plupart des victimes ont été piégées dans les environs de la localité balnéaire de Mati, à 40 kms au nord-est d'Athènes, "à leur domicile ou dans leurs voitures", a indiqué le porte-parole du gouvernement grec, Dimitris Tzanakopoulos, dans un message télévisé. M. Tzanakopoulos a aussi annoncé que l'Espagne allait envoyer des avions, et Chypre une équipe de 60 pompiers.

Selon lui, "plus de 600" pompiers ont été déployés sur les trois fronts partis dans la journée, attisés par des vents soufflant jusqu'à plus de 100 km/h, et dont deux continuaient de progresser dans la nuit autour de Mati et à quelques 55 km à l'ouest de la capitale, près de la localité de Kinetta, en bordure de l'autoroute conduisant au canal de Corinthe.

Les incendies ont pris alors qu'une vague de chaleur s'abattait sur le pays, avec des températures grimpant jusqu'à 40 degrés Celsius. Selon les services météo, les conditions doivent rester difficiles mardi. Dans le pays, les derniers incendies les plus dévastateurs avaient tué 77 personnes dans le Péloponnèse et sur l'île d'Evia en 2007. 250 000 hectares de forêts, de maquis et de cultures étaient alors partis en fumée.