EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Pologne : "la justice s'écroule sous nos yeux"

Pologne : "la justice s'écroule sous nos yeux"
Tous droits réservés REUTERS/Kacper Pempel
Tous droits réservés REUTERS/Kacper Pempel
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des milliers de manifestants se sont de nouveau réunis jeudi soir pour protester contre la controversée réforme judiciaire, qualifiée de menace à l'indépendance de la justice par Bruxelles.

PUBLICITÉ

"Nous défendrons la démocratie", "honte", "tribunaux libres" : des milliers de Polonais ont de nouveau protesté jeudi soir contre les réformes judiciaires, qualifiées par l'Union européenne de menaces à l'indépendance de la justice et de l'état de droit.

Alors que le chef d’État Andrzej Duda vient tout juste de promulguer la très polémique loi sur l'élection du président de la Cour suprême, ratifiée la veille par les sénateurs, les manifestants dénoncent une atteinte aux droits fondamentaux.

De récents textes ont déjà permis au gouvernement conservateur de contrôler les tribunaux de droit commun, le Conseil national de la magistrature et le Tribunal constitutionnel.

"J’ai manifesté sur cette avenue dans les années 80, pendant l’état de siège et je me battais pour la démocratie, pour qu’il y ait des tribunaux libres, pour qu’on vive dans un pays libre dans lequel règne le droit. Aujourd’hui tout s’écroule sous nos yeux", regrette Bozena Rojek, avocate de 68 ans.

"Nous ne voulons pas seulement montrer à nous-mêmes que nous sommes là mais aussi au monde qu’il y a des gens en Pologne pour qui la démocratie a une très grande importance", souligne de son côté Maja Szybinska (40 ans), employée d’une ONG.

La controversée réforme de la justice a poussé Bruxelles à engager une procédure d'infraction à l'indépendance contre la Pologne, qui s'expose ainsi à des sanctions financières.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Pologne amende une loi controversée

Pologne : un mort dans l'explosion d'une usine d'armement

Donald Tusk en campagne pour inciter les Polonais à aller voter