PUBLICITÉ

Google tente un come-back en Chine

Google tente un come-back en Chine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après huit ans d'interruption, Google pourrait bien revenir en Chine. Le géant californien teste une version de son moteur de recherche adaptée aux exigences de censure de Pékin.

PUBLICITÉ

Après huit ans d'interruption, Google pourrait bien revenir en Chine.

Le géant californien teste une version de son moteur de recherche adaptée aux exigences de censure de Pékin.

Sous le nom " Dragonfly", ce projet secret filtrerait les sites et mots-clés interdits par le gouvernement chinois.

Selon le site web The Intercept, les termes concernant les droits de l'homme, la démocratie, la religion ou encore les manifestations seront black listés.

Une décision qui consterne un bon nombre de salariés de Google et qui pourrait compliquer sa mise en place.

Face à la Grande muraille électronique, les groupes technologiques étrangers sont confrontés à un dilemme : faire des concessions au pouvoir ou renoncer à un marché gigantesque.

Inquiète pour la liberté du web,      l'ONG Amnesty International appelle Google à ne pas accepter ce compromis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine

Vladimir Poutine est arrivé en Chine

Pékin et Washington doivent être "des partenaires, pas des rivaux" affirme Xi à Blinken