DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendies en Grèce : un maire accuse

Vous lisez:

Incendies en Grèce : un maire accuse

Incendies en Grèce : un maire accuse
Taille du texte Aa Aa

Le bilan des incendies en Grèce fin juillet s'est encore alourdi lundi, avec le décès d'une femme de 95 ans, portant à 91 le nombre de victimes. Le limogeage, dimanche, des chefs de la police et des pompiers ne suffit pas à calmer la colère des survivants et des familles des victimes. Pas plus que celle de Vangelis Bournous, le maire de Rafina, une commune durement touchée par le drame :

''Pour moi, les pompiers sont les principaux responsables et je pense que cela sera prouvé par l'enquête. Certains essaient de fuir leurs responsabilités en chuchotant avoir prévenu les élus locaux. Ces affirmations sont fausses. Nous avons toutes les preuves pour montrer qui sont les menteurs.

Le crime a été commis par des gens qui avaient construit légalement des maisons le long de la route côtière. Selon la loi, ils ont pu construire légalement mais les permis de construire ne les autorisaient pas à installer de clôtures d'aucune sorte. Si nous continuons à permettre des constructions aussi coupables dans ces zones, nous aurons d'autres tragédies de ce type."

L'objectif des autorités locales et du gouvernement est de réhabiliter les zones touchées par le feu d'ici un an. Mais sans les murs et les clôtures qui ont bloqué l'accès à la plage. Ceux qui restent devront être détruits.