DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Skripal : la Russie réagit aux sanctions américaines

Vous lisez:

Affaire Skripal : la Russie réagit aux sanctions américaines

Affaire Skripal : la Russie réagit aux sanctions américaines
Taille du texte Aa Aa

La réaction russe ne s'est pas faite attendre. Les États-Unis ont accusé Moscou d'avoir empoisonné l'ancien espion Sergueï Skripal et sa fille et annoncent la mise en place de sanctions économiques, qui prendront effet dès la fin du mois d'août. Ce jeudi, le Kremlin a nié son implication et a riposté.

"Les pourparlers avec la Russie à partir des positions de force sont inutiles et n'ont aucune chance d'aboutir. La Russie va commencer à travailler sur des mesures de rétorsion pour répondre à ce nouvel acte hostile de Washington. Dans ce contexte, il est étrange de voir l'administration américaine confirmer sa volonté d'améliorer les relations avec la Russie. C'est de l'hypocrisie", a déclaré la ministre russe des Affaires Étrangères, Maria Zakharova.

Une position assumée par le département d’État américain. "Nous avons l'intention d'imposer des sanctions contre la Fédération de Russie à plusieurs égards, dont la plus importante est l'imposition d'une présomption de refus pour tous les biens ou technologies sensibles pour la sécurité nationale". A savoir, bloquer l'exportation de moteurs à turbines, composants électroniques et armes vers la Russie.

L'ancien agent russe et sa fille avaient été empoisonnés au Novichok, le 4 mars dernier. Le poison, très rare, attaque le système nerveux et produit des effets dévastateurs souvent incurables.

L'annonce des mesures américaines a fait chuter le rouble à son plus bas niveau depuis deux ans.