PUBLICITÉ

Pour "dominer l'espace", Trump lance sa force spatiale américaine

Photo Pentagone : force américaine de l'espace.
Photo Pentagone : force américaine de l'espace.
Tous droits réservés 
Par Joël Chatreau
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

"L'heure est venue d'établir la Force de l'espace des Etats-Unis" : une déclaration sans précédent des autorités américaines, qui vient concrétiser le projet de Donald Trump. Le président dit vouloir ainsi "dominer l'espace".

PUBLICITÉ

Ce n'était pas un délire de science-fiction ! Donald Trump est bien décidé à mener son idée à terme en créant une armée de l'espace : le vice-président américain, Mike Pence, l'a confirmé ce jeudi au Pentagone, à Arlington, en Virginie. "L'heure est venue d'établir la Force de l'espace des Etats-Unis", a-t-il lancé devant des militaires de haut rang. "Nous devons dominer l'espace", avait justifié le président Trump en mai dernier, expliquant qu'une "simple présence" ne suffisait pas. 

"Le temps est venu d'écrire le prochain chapitre de l'histoire de nos forces armées, s'est étendu Mike Pence. (Le temps est venu) de se préparer pour le prochain champ de bataille où les Américains les meilleurs et les plus courageux seront appelés à prévenir et vaincre une nouvelle vague de menaces contre notre peuple et notre nation". Le vice-président ne s'est pas contenté de cette envolée lyrique mais va-t-en-guerre, il a annoncé qu'un budget de huit milliards de dollars serait consacré au projet au cours des cinq prochaines années, dans un premier temps.

C'est l'US Air Force qui est actuellement chargée de surveiller et de contrôler l'espace. A l'armée de l'air s'ajoutent quatre autres branches des forces américaines, l'armée de terre (l'US Army), la marine (l'US Navy), le corps légendaire des Marines et les garde-côtes. La sixième branche serait donc la force de l'espace, tant désirée par Donald Trump. Mais à condition qu'elle soit approuvée par le Congrès... L'objectif est de la mettre sur pied d'ici 2020.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"

Procès Trump : aucun juré choisi à l'issue du premier jour

La fusée Falcon 9 de SpaceX est revenue sur Terre