Entente entre Merkel et Sanchez sur les migrants

Entente entre Merkel et Sanchez sur les migrants
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a reçu la chancelière allemande Angela Merkel dans sa résidence d'été en Andalousie. Ils ont affiché une bonne entente sur la juste répartition des migrants dans l'UE.

PUBLICITÉ

La chancelière allemande Angela Merkel a été reçue par le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez dans sa résidence de vacances en Andalousie. L'occasion d'afficher leur bonne entente sur la question migratoire. Ils ont souhaité tous deux que le Maroc bénéficie d'une plus grand soutien européen comme pays d'origine et de transit de migrants.

"Quatorze kilomètres séparent les côtes de l'Espagne - et en conséquence de l'Europe - de celles du nord de l'Afrique. Mais il y a une distance infiniment plus grande en termes de développement, a déclaré Pedro Sanchez. Plus le fossé est profond, plus lourd sera le drame que nous connaissons en Méditerranée. Réduire la profondeur de cet abîme d'inégalité doit être l'une des principales tâches de l'UE."

"Nous n'avons pas encore trouvé de solution, a reconnu Angela Merkel. Mais la plupart des pays estiment qu'un juste partage du fardeau est nécessaire pour ceux qui peuvent rester de façon définitive avec nous parce qu'ils sont éligibles au droit d'asile ou au statut de réfugié de guerre. C'est quelque chose auquel l'Union doit parvenir."

L'Espagne est devenue cette année la première porte d'entrée des migrants en Europe par la mer, devant l'Italie et la Grèce. C'est ce samedi qu'est entré en vigueur l'accord de renvoi de certains migrants de l'Allemagne vers l'Espagne, ceux qui ont déjà déposé une demande d'asile dans le royaume.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers

69 ressortissants boliviens interdits de débarquer d'un navire de croisière

Le Parlement espagnol approuve un projet de loi d'amnistie pour les indépendantistes catalans