DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Antisémitisme : Nétanyahou demande la condamnation de Corbyn

Vous lisez:

Antisémitisme : Nétanyahou demande la condamnation de Corbyn

Antisémitisme : Nétanyahou demande la condamnation de Corbyn
Taille du texte Aa Aa

Les relations se tendent encore un peu plus entre Benyamin Nétanyahou et Jeremy Corbyn. Le premier ministre israélien accuse le chef du Labour britannique d'avoir rendu hommage aux terroristes palestiniens de Septembre noir lors d'une cérémonie en 2014. Ce groupe terroriste avait mené la prise d’otages d’athlètes et d’entraîneurs israéliens aux JO de Munich en 1972, onze d’entre eux avaient perdu la vie.

Sur Twitter, Benyamin Nétanyahou a déclaré : "Le dépôt d’une gerbe par Jeremy Corbyn sur les tombes des terroristes qui ont perpétré le massacre de Munich et sa comparaison d’Israël et des Nazis méritent la condamnation sans équivoque de tous : gauche, droite et tous entre les deux."

Le chef du Parti travailliste admet avoir été simplement présent à cette cérémonie et contre-attaque par ce tweet :

"Ce que le premier ministre israélien dit de mes actions et de mes mots est faux. Ce qui mérite une condamnation sans équivoque est l’assassinat de 160 manifestants palestiniens à Gaza par les forces israéliennes depuis mars, y compris des dizaines de mineurs."

L’accusation contre Jeremy Corbyn provient du journal britannique Daily Mail, qui a publié samedi une photo le montrant lors d’une cérémonie à Tunis en 2014, une couronne de fleurs dans les mains.

"J'ai assisté à cette cérémonie pour rendre hommage à toutes les victimes d'attentats terroristes, quels qu'ils soient. Car nous devons arrêter ça. On n'accède pas à la paix par un cycle de violence, la seule manière d'y accéder est d'instaurer un cycle de dialogue", s'est-il défendu.

Depuis qu'il a pris la tête du Labour en 2015, Jeremy Corbyn est au cœur d'une controverse sur la question de l'antisémitisme. Défenseur de la cause palestinienne de longue date, il est régulièrement accusé de fermer les yeux sur les dérives de certains militants pro-palestiniens.