DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: La Liga passe à son tour à la VAR

Vous lisez:

Espagne: La Liga passe à son tour à la VAR

Logo de LaLiga sur un ballon de foot, à Madrid, le 15 avril 2018
@ Copyright :
GABRIEL BOUYS
Taille du texte Aa Aa

Entrée dans les moeurs à la Coupe du monde, l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) fait désormais son apparition en Championnat d'Espagne lors de la saison qui s'ouvre vendredi, avec un objectif: endiguer les controverses dans un pays fou de foot et de polémiques.

"La VAR est la plus belle chose qui soit arrivée au football", a déclaré mardi avec enthousiasme le président du comité des arbitres espagnols, Carlos Velasco Carballo, se réjouissant que cet outil soit enfin "une réalité" en Liga.

Ce passage à la technologie permet au Championnat espagnol de rejoindre ses homologues allemand, portugais et italien, déjà équipés la saison passée, tandis que la France a inauguré l'arbitrage vidéo ce mois-ci.

La VAR a d'ores et déjà été utilisé lors de la Supercoupe d'Espagne dimanche dernier: un but du Séville FC a été validé après recours à la vidéo lors d'une finale remportée par le FC Barcelone (2-1).

En Liga, la première utilisation pourrait intervenir vendredi lors des rencontres Gérone-Valladolid et Betis Séville-Levante, qui ouvrent le bal de la première journée.

Le centre névralgique de la VAR à l'espagnole (Video Operations Room, ou VOR) a été établi au siège de la fédération (RFEF) à Las Rozas, dans la banlieue nord-ouest de Madrid. Installés dans l'une des huit salles garnies d'écrans de contrôle, des arbitres spécialement formés épauleront les hommes en noir sur les pelouses de 1re et 2e division.

- 'Le football sera plus juste' -

L'arbitre VAR, flanqué d'un assistant (AVAR) et d'un technicien vidéo, est en mesure d'intervenir dans les quatre cas autorisés: après un but marqué, sur une situation de pénalty, pour un carton rouge direct ou en cas d'erreur sur l'identité d'un joueur averti ou exclu.

Carlos Velasco Carballo a précisé que les images dont disposeront les arbitres VAR seront identiques à celles diffusées à la télévision. "Ce que l'arbitre voit, le téléspectateur le verra", a-t-il dit lors d'une conférence de presse de présentation.

"La VAR est une grande aide pour les arbitres", a-t-il fait valoir, soulignant l'effet dissuasif de cette technologie. "En Italie, les protestations ont baissé de 30% et les simulations de 45%. Les joueurs se savent davantage observés."

Cela suffira-t-il à endiguer les interminables polémiques dont sont friands les médias espagnols ? Dans certaines émissions à grande écoute, les intervenants n'hésitent pas à mimer les actions litigieuses ou à débattre sans fin sur l'alignement d'un hors-jeu.

"Avec la VAR, le football sera beaucoup plus juste", a souligné le défenseur du FC Barcelone Gerard Piqué. "Cela va beaucoup aider les arbitres et leur enlever de la pression. Mais il continuera à y avoir des polémiques, parce que dans ce pays nous aimons beaucoup les polémiques", a-t-il ironisé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.