La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia

a
a Tous droits réservés Mary Altaffer/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Mary Altaffer/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis des jours qu’ils manifestent contre la guerre dans la bande de Gaza, les étudiants de l’université Columbia à New York ne se démotivent pas.

PUBLICITÉ

Mardi soir, la police est intervenue sur le campus de la prestigieuse école, pour déloger des manifestants qui étaient retranchés dans un bâtiment depuis lundi. 

Plusieurs étudiants ont été arrêtés lors de cette opération, réclamée par la présidente de l’université. Face à ces tensions, le maire de New York a lancé un message d’apaisement.

"Je demande à tous les étudiants, à tous les manifestants, de prendre leurs distances avec cette affaire et de continuer à défendre leur cause par d'autres moyens. Nous protégerons toujours le droit de manifester, mais nous devons trouver un équilibre entre ce droit et la sécurité des étudiants, de l'école et de notre ville", a déclaré Eric Adams, le maire de New York.

Au total, depuis mi-avril, des centaines de personnes ont été arrêtées sur une vingtaine de campus à travers les Etats-Unis. Cette colère étudiante s’est également propagée dans différentes universités occidentales, comme Sciences Po à Paris, où la police est intervenue pour mettre fin au blocage de l’établissement par certains étudiants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Violences entre manifestants pro-israéliens et pro-palestiniens sur le campus UCLA

Guerre à Gaza : police a évacué les manifestants pro-palestiniens qui occupaient Sciences Po à Paris

"L’ordre doit prévaloir", tranche Biden face à la mobilisation étudiante pour Gaza