DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendie près de Paris : sept blessés graves

Vous lisez:

Incendie près de Paris : sept blessés graves

Incendie près de Paris : sept blessés graves
Taille du texte Aa Aa

Dimanche après-midi, le feu a pris sous les toits d’un immeuble à Aubervilliers, près de Paris. Cet incendie a fait 22 blessés dont sept dans un état grave. Parmi ces sept blessés figure une femme particulièrement touchée et dont le pronostic vital était engagé dimanche soir. Une autre habitante a fait une crise cardiaque mais a pu être sauvée. Cinq enfants en "urgence absolue" ont été hospitalisés. Certains ont été brûlés, d’autres intoxiqués.

Bouleversés, les habitants de la ville ont filmé la scène.

L'incendie a été maîtrisé aux alentours de 19H30 par une centaine de pompiers mobilisés sur place. Quinze personnes ont été plus légèrement touchées notamment par les émanations de fumées, dont dix policiers venus sur place pour tenter d'évacuer les habitants. Vers 22H30, l'important dispositif policier qui avait été mis en place autour des lieux du drame a été levé.

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a salué la "mobilisation exemplaire" des pompiers et des policiers et a adressé ses "premières pensées" aux blessés.

Les raisons de cet incendie restent pour le moment inconnues. Des membres de la police scientifique étaient sur les lieux pour effectuer de premiers relevés, afin d'obtenir plus d'éléments.

Il s'agit du deuxième incendie meurtrier à Aubervilliers en moins d'un mois. Le 30 juillet, un incendie survenu dans un immeuble HLM de la commune avait provoqué la mort d'une mère et de ses trois enfants, tandis que neuf personnes avaient été blessées.

Un enfant de 10 ans, soupçonné d'avoir provoqué le sinistre en jouant avec un briquet et un torchon dans l'immeuble, a été mis en examen dans ce dossier. Pénalement pas responsable en raison de son âge, il avait été contraint à une mesure d'éloignement de la commune.

"Aubervilliers de nouveau touchée par un grave incendie", s'est désolée la maire (PCF) de la ville, Meriem Derkaoui sur Twitter.