Aeolus, le dieu satellite des vents terrestres en orbite !

Aeolus, le dieu satellite des vents terrestres en orbite !
Par Euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le lancement de la fusée Vega s'est déroulé sans accroc, le satellite révolutionnaire Aeolus est en orbite au-dessus de nos têtes...

PUBLICITÉ

Mise en orbite réussie pour Aeolus, le satellite européen qui doit révolutionner les prévisions météos. La fusée Vega s'est élancée sans encombre la nuit dernière depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane française.

C'est désormais à une altitude de 320 kilomètres que le satellite va mesurer les mouvements de l'atmosphère terrestre, dont le vent, ce qui permettra d'affiner les prévisions météorologiques sur toute la planète, Aeolus couvrant l'ensemble du globe en sept jours.

Sa mission d'exploration durera 3 ans pour un coût estimé de 481 millions d'euros. A ce jour, les météorologues n'utilisent que les ballons météo et autres instruments pour traquer les nuages ou observer les mouvements des vagues océaniques...

Pour Anne Grete Straume, scientifique de l'Agence spatiale européenne sur la mission Aeolus :  

"Tous ces systèmes ne prennent pas de mesures de l’ensemble du globe à des altitudes allant de la surface jusqu’au sommet de l’atmosphère...Pour établir un modèle, ils ont besoin de plus d'observations, de données et c'est là que le satellite Aeolus entre en scène. Il mesurera les vents qui poussent les nuages jusqu'à 30 kilomètres d'altitude, comblant ainsi une lacune dans le système d'observation de la Terre pour les prévisions météos."

Le satellite fournira des données et des cartes dynamiques en 3D grâce à son instrument Aladin qui sondera l'atmosphère à l'aide de lasers ultraviolets, ce qui permettra d'établir une cartographie précise des vents, de renseigner les dynamiques et processus tropicaux qui influent sur le changement climatique et peut-être de mieux anticiper ou prévenir les inondations et incendies....

Aeolus entre dans le cadre du programme de surveillance de l'environnement "Copernicus" de l'Agence spatiale européenne (ESA). 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'alunisseur privé Nova-C s'est élancé vers la Lune

Les Turcs accueillent en héros leur premier astronaute

Le cosmonaute russe Oleg Kononenko bat le record mondial du temps passé dans l'espace