EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

SpaceX achève (finalement) avec succès le vol d'essai de la méga-fusée Starship

La méga-fusée Starship de SpaceX effectue un vol d'essai depuis la base Starbase de Boca Chica, au Texas, le jeudi 6 juin 2024. (SpaceX via AP)
La méga-fusée Starship de SpaceX effectue un vol d'essai depuis la base Starbase de Boca Chica, au Texas, le jeudi 6 juin 2024. (SpaceX via AP) Tous droits réservés AP/AP
Tous droits réservés AP/AP
Par Gavin Blackburn avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il s'agissait du quatrième lancement de la fusée la plus grande et la plus puissante du monde, qui mesure près de 121 mètres. Les trois premiers essais s'étaient terminés par des explosions.

PUBLICITÉ

La compagnie SpaceX d'Elon Musk a effectué son premier vol d'essai complet de la fusée Starship.

Il s'agissait du quatrième lancement de la fusée la plus grande et la plus puissante du monde, sur laquelle la NASA compte pour envoyer des humains sur Mars.

Le vaisseau spatial a atteint une altitude de près de 211 km et s'est déplacé à plus de 26 000 kilomètres par heure avant d'entamer sa descente contrôlée.

Des parties du vaisseau se sont détachées lors de la rentrée atmosphérique, mais il a atteint le site d'amerrissage prévu dans l'océan Indien.

« Malgré la perte de nombreuses tuiles et un volet endommagé, Starship a réussi à se poser en douceur dans l'océan ! » a déclaré Elon Musk, PDG de SpaceX, via X.

SpaceX avait bien failli éviter d'exploser en mars, mais le contact avait été perdu avec le vaisseau spatial, alors qu'il s'éloignait dans l'espace. Il avait finalement été détruit avant d'atteindre son objectif. Le booster avait aussi connu des problèmes ce jour là.

Les deux vols d'essai en 2023 s'étaient terminés par des explosions peu après le décollage de la pointe sud du Texas, près de la frontière mexicaine. Le premier avait provoqué un cratère sur le pad de lancement de Boca Chica Beach, et projeté des débris à des kilomètres aux alentours.

SpaceX a mis à jour le logiciel et apporté quelques modifications au retour de la fusée afin d'améliorer les chances de réussite. L'administration fédérale de l'aviation a approuvé mardi ce quatrième lancement, déclarant que toutes les exigences en matière de sécurité avaient été respectées.

Starship est conçu pour être entièrement réutilisable. C'est pourquoi SpaceX souhaite contrôler l'entrée du booster dans le golfe du Mexique et la descente du vaisseau spatial dans l'océan Indien. Rien n'a été récupéré du vol de jeudi.

Le dernier essai a permis de « faire des progrès considérables » vers cet objectif, a déclaré la société sur son site web.

La NASA a commandé une paire de Starships pour deux missions d'alunissage d'astronautes, prévues pour la fin de la décennie. Chaque équipage lunaire utilisera la fusée et la capsule de la NASA pour quitter la Terre, mais rejoindra le Starship en orbite lunaire pour redescendre à la surface.

SpaceX vend déjà des voyages touristiques autour de la lune. Le premier client lunaire privé, un magnat japonais, s'est retiré du voyage avec son entourage la semaine dernière, invoquant les retards fréquents du calendrier.

Le fondateur et PDG de SpaceX a des projets plus ambitieux : Musk envisage des flottes de vaisseaux spatiaux transportant des personnes et l'infrastructure nécessaire à la construction d'une base sur Mars.

Sources additionnelles • adaptation : Serge Duchêne

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La fusée Falcon 9 de SpaceX est revenue sur Terre

Le vaisseau Starship "perdu" lors de sa redescente sur Terre

Les États-Unis relancent la course à l'espace en finançant des entreprises privées