Pas question de laisser les groupes armés déstabiliser la Libye

Pas question de laisser les groupes armés déstabiliser la Libye
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Après une semaine de violents combats pour le contrôle de la capitale libyenne Tripoli, les Etats-Unis, la France, l'Italie et la Grande-Bretagne préviennent les groupes armés qu'ils ne resteront pas impunis.

PUBLICITÉ

Pas question de laisser les groupes armés déstabiliser la Libye.

Les États-Unis, la France, l'Italie et la Grande-Bretagne haussent le ton samedi à l'issue d'une semaine marquée par de violents combats dans et autour de la capitale Tripoli.

Les quatre grandes puissances occidentales condamnent cette escalade et appellent les parties en présence à cesser toute action militaire. Et d'avertir que les responsables devront rendre des comptes.

Au moins 39 personnes ont été tuées et une centaine d'autres blessées, pour la plupart des civils, en cinq jours d'affrontements entre milices rivales qui luttent pour le contrôle de Tripoli. Des combats à l'arme lourde qui ont conduit les autorités à fermer le seul aéroport de la capitale pendant au moins 48 heures.

Le gouvernement d'union nationale est chargé de faire respecter un cessez le feu.

Des pourparlers sont en cours avec toutes les parties.

avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Joe Biden choque la Papouasie-Nouvelle-Guinée après des propos sur du cannibalisme

L'Ukraine visée par "plus de 40 missiles" en une nuit

"Syndrome de La Havane" : la Russie aurait utilisé des armes soniques contre des Américains