DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mostra de Venise : du drame et des questionnements

Vous lisez:

Mostra de Venise : du drame et des questionnements

Mostra de Venise : du drame et des questionnements
Taille du texte Aa Aa

Nathalie Portman aura été la star du jour mardi à Venise. L'actrice israélo-américaine incarne Céleste dans " Vox Lux " de l'américain Brady Corbet, présenté en compétition à la Mostra. L'histoire d'une jeune femme devenue une icône de la pop après avoir été blessée dans une fusillade au lycée.

Dans "Werk ohne Autor"; L'Allemand Florian Henckel von Donnersmarck revient, lui, sur l'histoire tourmentée de son pays... Le nazisme, le communisme et l'avènement de la démocratie à travers les vicissitudes d'un artiste en quête de liberté.

" Un pays, c'est un peu comme une grande famille, et cette famille a dû s'unir et se reconstruire complètement, ça a été le cas dans l'ensemble de l'Allemagne, explique Florian Henkel von Donnersmarck. Et je trouvais intéressant qu'il y ait des gens qui reconstruisent le pays, ses maisons, ses usines etc, et en même temps que les gens ne parlent pas vraiment du passé, de la culpabilité et des crimes. Or même si c'était d'une manière indirecte, les artistes, eux, le faisaient à leur façon. Ils ont donc contribué à reconstruire le pays sur le plan spirituel alors que d'autres le faisaient physiquement. "

Quasi claustrophobique, "Acusada" de l'Argentin Gonzalo Tobal explore pour sa part la fascination collective qu'inspirent les faits divers en suivant la descente aux enfers d'une étudiante accusée d'avoir assassiné sa meilleur amie, un personnage joué par Lali Esposito.