PUBLICITÉ

Chasse au guérillero en Colombie

Chasse au guérillero en Colombie
Tous droits réservés 
Par Olivier Schneid avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée colombienne s'est lancée dans une chasse à l'homme contre un dissident des FARC, Guacho, qu'elle a blessé samedi 15 septembre 2018 lors d'affrontements. Le président colombien s'est réjoui de cette nouvelle.

PUBLICITÉ

Walther Arizala, surnommé Guacho, a été blessé, samedi 15 septembre 2018, dans un affrontement avec l'armée colombienne, à la frontière entre la Colombie et l'Equateur. Ce dissident des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) était activement recherché.

Il s'était désolidarisé de l'accord de paix signé en novembre 2016 entre les FARC et le gouvernement, consacrant la fin de la lutte armée menée pendant plusieurs décennies par la plus vieille guérilla d'Amérique latine. Il a depuis formé un groupe devenu le bras armé du cartel mexicain de Sinaloa.

Guacho est accusé de l'enlèvement et du meurtre d'une équipe de presse équatorienne fin mars 2018 et de l'enlèvement, en avril, d'un couple d'Equatoriens assassinés en captivité par les dissidents.

Intervenant lors d'une cérémonie en public, le président colombien Ivan Duque s'est réjoui de cette nouvelle. Il a précisé que l'armée avait entrepris d'encercler la zone où Guacho a été repéré. Son homologue équatorien, Lenin Moreno, a aussi salué cette information : "C'est une bonne nouvelle pour le pays. Il n'y aura pas d'impunité", a-t-il commenté sur son compte Twitter.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ex-dirigeant des FARC, brièvement arrêté au Mexique, est rentré en Colombie

La Colombie toujours premier producteur de cocaïne dans le monde