DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plus de tabou à Cuba : le président dit "oui" au mariage homosexuel

Vous lisez:

Plus de tabou à Cuba : le président dit "oui" au mariage homosexuel

Plus de tabou à Cuba : le président dit "oui" au mariage homosexuel
Taille du texte Aa Aa

Le président cubain va peser dans la balance en faveur du mariage homosexuel. C'est la première fois que Miguel Diaz-Canel ose donner son opinion personnelle sur ce sujet qui reste très délicat dans l'île. Lors d'une interview accordée à la chaîne de télévision Telesur, il a expliqué : "Je pense que le fait de reconnaître le mariage entre les personnes, sans limitations, répond au problème d'éliminer tout type de discrimination dans la société".

La communauté LGBT commence à être respectée

Le chef de l'Etat propose d'inscrire le mariage homosexuel dans la nouvelle Constitution cubaine qui a commencé à être débattue depuis le mois d'août dernier. La communauté LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans), longtemps persécutée à Cuba, donne désormais de la voix et arrive à se faire entendre. Cela n'y est pas pour rien : Mariela Castro, qui n'est autre que la fille du précédent président, Raul Castro, vétéran de la révolution avec son frère Fidel, milite depuis des années pour défendre les droits des homosexuels.

Mais l'Eglise catholique, bien implantée et écoutée, continue de faire pression avec ténacité contre toute union entre personnes du même sexe. Ce n'est qu'en 2010 que le "lider maximo", Fidel Castro, avait fini par avouer l'injustice qu'avait subi la communauté homosexuelle cubaine pendant des décennies. Depuis la révolution en 1959, les homosexuels vivaient dans la peur d'être découverts, ils étaient réprimés, discriminés au point de se voir interdire de travailler dans les services publics, et même arrêtés et détenus dans des camps dit de "rééducation".