DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : l’UE presse Londres

Vous lisez :

Brexit : l’UE presse Londres

Sommet informel de l'Union européenne à Salzbourg
@ Copyright :
REUTERS/Lisi Niesner
Taille du texte Aa Aa

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne demandent au Royaume-Uni de faire un effort supplémentaire pour conclure les négociations sur le Brexit. Les positions britanniques, appelées plan de Chequers, sont encore jugées insuffisantes par les 27.

"Les propositions faites en l'état aujourd'hui ne sont pas acceptables, tout particulièrement dans le domaine économique", précise le président français Emmanuel Macron. Pour la Première ministre britannique il n'est pas question de céder aux demandes de ses partenaires sans prendre en compte l'intérêt du Royaume-Uni. "Il n'y pas de contrepropositions sur la table à l'heure actuelle qui répondent à nos besoins, qui respectent l'intégrité du Royaume-Uni et qui respectent le résultat du référendum", répond Theresa May.

Un Brexit avec ou sans accord?

Les négociations butent toujours sur la question de la frontière entre la République d’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord. La perspective d'un Brexit sans accord est dans tous les esprits. Toutefois pour le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, "une sortie sans accord n'est pas [une] hypothèse de travail".

Les 28 ont aussi abordé la politique migratoire. La perspective d'une coopération renforcée avec des pays d'Afrique est évoquée. "Dans un cas idéal cela pourrait se produire avec l'Egypte" assure le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, qui assure la présidence tournante de l’UE. Si le dossier n'a pas provoqué de vifs échanges lors du sommet informel, les Etats membres semblent rester sur leur position respective.