DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cyclisme: une "dernière" record pour Quick-Step

Vous lisez:

Cyclisme: une "dernière" record pour Quick-Step

Cyclisme: une "dernière" record pour Quick-Step
Taille du texte Aa Aa

Une "dernière" pour un record: la formation belge Quick-Step s'est adjugée pour la quatrième fois le titre du contre-la-montre par équipes dans les Championnats du monde de cyclisme sur route qui ont commencé dimanche à Innsbrück (Autriche).

L'épreuve, appelée à disparaître l'an prochain des Mondiaux, s'est conclue par une nouvelle victoire de la formation belge, qui a gagné la majorité des titres depuis sa première victoire lors de l'inscription du "chrono" par équipes au programme en 2012.

Un seul coureur, le Néerlandais Niki Terpstra (34 ans), a fait partie à chaque fois du groupe victorieux. Mais, pour lui aussi, la boucle se referme puisque le dernier vainqueur du Tour des Flandres est en partance en fin d'année pour l'équipe française Direct Energie.

Des six coureurs vainqueurs, trois n'avaient pas connu pareille fête. L'Allemand Maximilian Schachmann (24 ans) et le Belge Laurens De Plus (23 ans), tous deux également sur le départ en fin de saison, le Danois Kasper Asgreen (23 ans), ont décroché leur première médaille d'or.

Le Luxembourgeois Bob Jungels (26 ans) et le Belge Yves Lampert (27 ans) faisaient déjà partie de l'équipe lauréate en 2016, lors du troisième succès du groupe de Patrick Lefevere. Mais, l'an passé, ils avaient, tout comme Terpstra, échoué au pied du podium dans le "chrono" de Bergen (Norvège), pour la première fois depuis 2012.

- Fin de l'expérience -

Douze mois après cette déconvenue, la formation dirigée par Tom Steels a préparé soigneusement son affaire. Elle s'est soumise, trois jours durant à la fin du mois d'août, à un travail spécifique dans les polders néerlandais et a procédé à plusieurs reconnaissances du parcours d'Innsbrück.

"Nous sommes d'autant plus heureux que nous n'étions pas les favoris", a reconnu Lampaert. "Nous nous sommes vraiment bien entraînés", a insisté Terpstra. "Nous avions des vidéos, même de la descente, et j'ai dû la regarder 100 fois hier sur mon téléphone, pour en connaître tous les détails".

En retard (3e temps, à 22 sec de Mitchelton) au premier pointage intermédiaire, Jungels et les siens sont passés à 71/100 de seconde des Sunweb au deuxième, en haut de la côte de 4 kilomètres, avant de faire la différence sur la partie finale. Ils ont bouclé le parcours des 62,8 kilomètres à une moyenne générale de 55,5 km/h.

Quick-Step, qui a signé son... 69e succès de l'année, a précédé finalement les Sunweb du Néerlandais Tom Dumoulin, le champion du monde du contre-la-montre individuel, de 18 secondes et les BMC de l'Australien Rohan Dennis de 19 secondes. Le podium a réuni ainsi les seules équipes qui resteront définitivement au palmarès de l'épreuve puisque l'Union cycliste internationale (UCI) a renoncé à poursuivre l'expérience.

Réclamée pendant des années par les équipes WorldTour, l'épreuve n'a concerné finalement que quelques-unes d'entre elles. Les autres ont jeté l'éponge, découragées par le coût financier de la préparation, l'absence de retombées ou la faible implication de leurs coureurs vedettes. A Innsbrück, six des dix-huit formations de la première division mondiale se sont désistées.

Auparavant, l'épreuve dames avait été remportée par l'équipe allemande Canyon. L'occasion pour Trixi Worrack de faire mieux que Terpstra. A 36 ans, l'Allemande a décroché son cinquième titre en sept éditions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.