DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La référence du canard laqué de Pékin

Vous lisez :

La référence du canard laqué de Pékin

La référence du canard laqué de Pékin
Taille du texte Aa Aa

Dans cette édition de Postcard Pékin, nous goûtons le canard laqué de Pékin qui autrefois, était un mets réservé à la famille de l'Empereur de Chine.

La recette du restaurant Quanjude fondé en 1864 à Pékin durant la dynastie Qing est l'une de plus réputées au monde. Le nom de cet établissement signifie littéralement, "réunir toutes les vertus".

"Tous les convives qui viennent manger ici reçoivent un certificat avec le numéro du canard qu'ils vont manger," explique notre reporter Aurora Velez sur place.

Croustillant à l'extérieur et juteux à l'intérieur

Pour qu'il soit croustillant à l'extérieur et juteux à l'intérieur, le canard doit être rôti pendant 50 minutes dans un four ouvert et alimenté en bois d'arbres comme le pêcher et le poirier. Ce qui donne un certain parfum à la viande.

"L'étape la plus importante," souligne Gu Hong, responsable relations publiques et marketing chez Quanjude, "c'est le rôtissage. Quand c'est prêt, dans un canard, on peut couper 90 tranches et la tradition veut qu'on les mange en les roulant dans une fine galette avec des poireaux et de la sauce," précise-t-elle.

Dans ce restaurant traditionnel, le canard laqué est servi de 400 manières différentes.

Plus de Postcards