EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Affaire Skripal : un des suspects serait bien un agent russe

Affaire Skripal : un des suspects serait bien un agent russe
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est la révélation du site d'investigation britannique "Bellingcat". l'un des deux suspects dans l'affaire de l'empoisonnement au Novitchok de Sergueï Skripal serait un colonel du renseignement militaire russe.

PUBLICITÉ

Sans doute un nouveau rebondissement dans l'affaire Skripal. Un site d'investigation britannique affirme que l'un des deux suspects soupçonnés d'avoir empoisonné l'ex-agent et sa fille est bien un agent du renseignement russe.

"Bellingcat" affirme qu'il s'agit du colonel Anatoliy Chepiga. Il aurait combattu en Tchétchénie et aurait été décoré par Vladimir Poutine en personne.

Jusqu'ici connu sous le nom de Ruslan Boshirov, il se serait rendu en Grande-Bretagne avec un faux passeport, en compagnie d'un autre ressortissant russe voyageant sous le nom d'Alexander Petrov.

Lors d'une interview à la télévision russe RT, les deux hommes ont affirmé qu'ils étaient des hommes d'affaires en vacances à Salisbury en Angleterre.

Ils avaient été identifiés par Londres comme étant deux membres du service de renseignement militaire russe, le GRU.

Les autorités britanniques les accusent d'être à l'origine de l'empoisonnement au Novitchok des Skripal. Elles ont émis un mandat d'arrêt européen à leur encontre.

Hospitalisés pendant plusieurs semaines, Sergueï et Ioulia Skripal ont survécu à l'empoisonnement, ainsi que le policier contaminé en leur portant secours.

Dans cette affaire, la Grande-Bretagne a directement mis en cause la responsabilité du gouvernement russe.

avec AFP et Bellingcat

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Moscou rejette les accusations de cyberattaque

La fausse annonce de la mort de Charles III

Le chef de l'armée britannique invite les citoyens à se préparer à une guerre massive avec la Russie