DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondiaux de judo : Tushishvili s'empare de la couronne du roi Riner

Vous lisez :

Mondiaux de judo : Tushishvili s'empare de la couronne du roi Riner

Mondiaux de judo : Tushishvili s'empare de la couronne du roi Riner
Taille du texte Aa Aa

En l'absence du roi Teddy Riner, Guram Tushishvili s'empare de la couronne des poids lourds.

Le champion français a en effet préféré faire l'impasse sur les Mondiaux de Bakou et a laissé le champ libre à son adversaire de l'an passé en demi-finale.

A 23 ans, le Géorgien a remporté tous ses combats avec panache par ippon. En demie, il domine notamment l'ancien champion du monde junior, le Mongol Duurenbayar Ulziibayar.

Arrivé en finale, Tushishvili est confronté à Ushangi Kokauri, qui combattait à domicile en Azerbaïdjan et qui a régalé son public durant toute la journée. En décrochant l'argent ce mercredi, le judoka apporte la plus belle médaille remportée lors de ces Mondiaux à son pays.

Malgré sa démonstration de talent, l'Azerbaïdjanais n'aura rien pu faire en finale face au Géorgien. Tushishvili était tout simplement trop fort et remporte la victoire par ippon... à quelques secondes de la fin des cinq minutes réglementaires.

Principal candidat au titre chez les plus de 100 kilos, Tushishvili aura tenu son rang, pour le plus grand plaisir de ses supporters présents à Bakou.

"C’est un sentiment fantastique pour moi, le meilleur que j'ai jamais ressenti. Là, je ne sais pas quoi dire, je n'ai pas de mots pour exprimer mes émotions. Lors des derniers championnats du monde, j'ai perdu en demi-finale et à cause de ça, je voulais encore plus devenir champion du monde. Tous mes efforts et mon entraînement ont finalement porté leurs fruits, avec l'aide de Dieu", a déclaré le nouveau champion du monde.

Un septième titre pour le Japon grâce à Asahina

Côté féminin, Sarah Asahina est sacrée championne du monde dans la catégorie des plus de 78 kilos, offrant par la même occasion la septième médaille d'or de la semaine pour le Japon.

Médaillée d'argent il y a un an à Budapest, la judoka de 21 ans s'est imposée face à Larisa Ceric en demie-finale, avant de battre l'une des concurrentes les plus redoutables en finale.

Son adversaire n'était autre que la Cubaine Idalys Ortiz, vice-championne olympique en titre, championne olympique en 2012 et double championne du monde (2013 et 2014), battue au jeu des pénalités.

"L'année dernière, aux championnats du monde, j'ai obtenu l'argent. C'était il y a 389 jours et maintenant, je suis championne du monde. C’est très émouvant et je suis très heureuse d’avoir décroché la médaille d'or. Aujourd'hui, je suis vraiment satisfaite", témoigne la Japonaise, très émue, à la sortie du tatami.

Les Mondiaux se poursuivent et se terminent ce jeudi, avec les épreuves par équipes. La prochaine édition aura lieu à Tokyo.