DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondiaux de judo : deux nouvelles médailles pour la France

Vous lisez:

Mondiaux de judo : deux nouvelles médailles pour la France

Mondiaux de judo : deux nouvelles médailles pour la France
Taille du texte Aa Aa

Chizuru Arai confirme : la judoka est bien la reine chez les moins de 70 kilos.

Sa victoire est également synonyme de record pour son pays. Jusqu'à présent, chaque concurrent japonais engagé a terminé sur le podium de ces championnats du monde à Bakou.

La championne du monde conserve donc son titre, non sans une grosse frayeur en finale face à Marie-Eve Gahié. La Française est d'abord parvenue à faire chanceler Arai grâce à un waza-ari, mais la Japonaise a gardé la tête froide pour reprendre le dessus et l'emporter par ippon.

A seulement 21 ans, Marie-Eve Gahié décroche l'argent, sa toute première médaille mondiale. Il y a un an, elle avait terminé au pied du podium à Budapest.

Avec la victoire de sa championne, le Japon totalise déjà cinq médailles d'or.

"Mon objectif était de remporter une seconde médaille ici. Parvenir à le faire, c'est un grand honneur. Plusieurs émotions m'ont traversé l'esprit. Quand j'ai encaissé un waza-ari au début du combat, j'ai su que je devais tout donner. Reprendre l'ascendant pour finalement gagner, ça m'a transporté. C'est très émouvant pour moi d'avoir réussi", a raconté, très émue, la double championne du monde.

Un sacre mondial historique pour l'Espagne

Contrairement à Chizuru Arai, il goûte à la victoire pour la première fois pour son pays. L'Espagnol Nikoloz Cherazadishvili était tout simplement inarrêtable aujourd'hui.

A 22 ans, il décroche le premier titre mondial de sa carrière dans la catégorie des moins de 90 kilos et permet à l'Espagne de remporter son premier sacre mondial masculin chez les senior.

Après un parcours sans faute, l'Espagnol a terrassé le Cubain Felipe Silva Morales par ippon, même si ce dernier remporte du même coup sa première médaille mondiale lui aussi.

Le Français Axel Clerget s'est quant à lui battu pour aller chercher le bronze, le Vice-champion d’Europe 2017 était le premier tricolore à atteindre le stade des quarts de finale au cours de ces mondiaux à Bakou.

Le nouveau champion du monde Nikoloz Cherazadishvili va mettre du temps pour redescendre sur terre :

"C'est incroyable, vraiment incroyable. Je ne suis pas venu ici tout seul. Mon entraîneur, mon club et toute la fédération espagnole m'accompagnent. Maintenant je suis tellement heureux."

L'émotion la plus forte du jour ne s'est pas déroulée pendant un combat mais plutôt du côté des tatamis d'entraînement, avec les judokas de Corée du Nord et de Corée du Sud qui se préparent ensemble. Les deux pays formeront en effet une équipe unifiée pour l'épreuve mixte par équipes ce vendredi.