Syrie : l'école en temps de guerre

Syrie : l'école en temps de guerre
Par Anne-Lise Fantino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une école de fortune a été improvisée dans un village de la province d'Alep, sous contrôle rebelle. Chaque jour, des bénévoles viennent dispenser des cours à une centaine d'enfants, malgré la crainte des bombardements.

Ici, les élèves sont adossés au mur. Pas de bureau ni de chaises, mais une classe improvisée dans cette maison à l'abandon, située dans une zone rebelle de la province d'Alep. Seul espoir pour ces enfants syriens de renouer avec les habitudes du quotidien, qui pour certains n'ont connu que la guerre.

PUBLICITÉ

Ils sont une centaine à venir chaque jour.

"Je viens de la Ghouta orientale", relate le jeune Abdul Jawad. "Nous sommes arrivés dans ce village de la campagne près d'Alep, et maintenant, le professeur nous donne des cours . Ici, ce n'est pas une école, il n'y a pas de salle de classe, ni de chaises, il n'y a rien ; on doit s'asseoir par terre".

Mohamed se relaie avec trois autres bénévoles auprès d'une centaine d'enfants, qui ont dû fuir les zones rebelles voisines.

"Cette école est évitée par toutes les organisations en raison de sa proximité avec les zones de conflit", explique-t-il. "Il y a toujours la peur des bombardements, et de la situation en général."

Si les écoles situées en zone rebelle sont parfois aidées par les ONG, elles ont déjà été visées, par le passé, par les frappes du régime.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : en Syrie, les manifestations anti-Assad se poursuivent dans le sud

Au moins deux civils tués par des frappes russes dans le nord-ouest de la Syrie

Frappes russes meurtrière contre des combattants liés à Al-Qaïda