EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Khan Alahmar, dernier rempart contre une Cisjordanie divisée

Khan Alahmar, dernier rempart contre une Cisjordanie divisée
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des militants interpellent Mahmoud Abbas, alors que la justice israélienne a ordonné la démolition du village.

PUBLICITÉ

C'est un village de Cisjordanie aux allures de symbole. Khan Alahmar est le dernier rempart à une coupure nette de la bande palestinienne, à laquelle aspire Israël. 

Ce jeudi, des manifestants se sont rassemblés pour protester contre sa destruction, après le feu vert de la justice de l'état hébreu pour y installer une colonie.

Les militants interpellent Mahmoud Abbas, qui s'exprime à la tribune de l'assemblée générale des Nations Unies ce jeudi à New-York, pour tenter de mettre un frein à l'extension de l'occupation israélienne, disent-ils.

La scission de la Cisjordanie compliquerait, à terme, l'émergence d'un éventuel Etat palestinien, mais aujourd'hui, le processus de paix semble plus enlisé que jamais.

Le président de l'autorité palestinienne reste isolé sur la scène internationale, 25 ans après la signature des accords d'Oslo, dont il a pourtant été l'un des artisans.

Donald Trump s'est dit favorable à une "solution à deux états", à l'issue de sa rencontre avec le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, ce mercredi.

Pourtant, depuis le début de son mandat, le Président américain a multiplié les signaux en faveur de la coalition de droite israélienne, avec la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l'état hébreu en décembre dernier, et l'installation de l'ambassade américaine dans cette ville.

Des éléments qui rendent peu plausible l'hypothèse d'un nouvel accord, que le locataire de la Maison Blanche dit vouloir mettre en place dans les mois à venir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cisjordanie : un sursis pour le hameau bédouin