DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ryder Cup: Molinari, héros de l'Europe, reçu 5 sur 5

Vous lisez:

Ryder Cup: Molinari, héros de l'Europe, reçu 5 sur 5

Ryder Cup: Molinari, héros de l'Europe, reçu 5 sur 5
Taille du texte Aa Aa

L'Italien Francesco Molinari, qui n'avait jamais connu le goût du succès lors de ses six précédents matches dans la prestigieuse compétition, s'est transformé en héros de la Ryder Cup 2018, remportée dimanche par l'Europe.

Après avoir concédé quatre défaites et deux nuls lors de ses deux premières participations, en 2010 et 2012, il a réussi un retour éclatant. Avec un sans-faute: 5 victoires sur 5 ! Du jamais vu jusqu'alors de la part d'un joueur du Vieux Continent.

"Sincèrement je ne fais pas la différence entre gagner cinq matches, seulement un seul ou bien tout perdre, cela ne signifie rien pour moi si vous ne ramenez pas le trophée à la maison", a assuré en conférence de presse un Molinari hilare, aux anges, le drapeau italien sur les épaules.

D'un tempérament très réservé, même lorsqu'il est devenu le premier Italien à décrocher un Majeur, au British Open en juillet, le discret Molinari, 35 ans, semble s'enflammer seulement en Ryder Cup.

Le Turinois a brillé sur un parcours de l'Albatros qu'il connaît très bien, puisqu'il a fini 2e de l'Open de France en 2016. Non seulement en remportant tous ses matches, mais en ramenant le point scellant la victoire des Européens contre la star Phil Mickelson.

"La Macchina" s'est montré une force implacable de vendredi à dimanche à Saint-Quentin-en-Yvelines.

"There's only one Molinari", pouvait chanter à tue-tête le public sur l'air de "Guantanamera".

Il a donné une leçon de swing et confirmé ses progrès énormes au putt, qui était le domaine de prédilection de son frère aîné Edoardo, ancien N.14 mondial.

- "Bromance" avec Fleetwood -

Pour leurs débuts en Ryder Cup au Pays de Galles en 2010, ils étaient devenus la première fratrie depuis 1931 à gagner ensemble la compétition.

Molinari a fait appel aux services de Dave Alred, ancien coach de performance du rugbyman Jonny Wilkinson et, comme Fleetwood, à ceux du gourou du putting Phil Kenyon.

Sa paire avec l'Anglais, baptisée "Moliwood" par les fans, a fait merveille en France. Le résultat d'une alchimie réelle entre ces deux grands amis, "sur le circuit et dans la vie" comme le résume Fleetwood.

Le duo y a gagné une chanson, sur l'air de "No limit" du groupe de dance 2 Unlimited, déjà utilisé pour les Ivoiriens Kolo et Yaya Touré en football.

Et le compte Twitter de l'équipe d'Europe a publié samedi une vidéo où les deux hommes s'envoient des fleurs, sur fond de cœurs roses pour saluer leur "bromance".

Fleetwood et Molinari ont pour point commun de ne pas avoir un comportement de divas.

"On se complète vraiment bien, ça ne s'explique pas, c'est comme ça", a affirmé l'Italien.

Ils ont d'abord sauvé les meubles vendredi matin en offrant le premier point à leur équipe, alors menée 3-0 par les Américains.

Et ont martyrisé Tiger Woods à trois reprises, même s'il est vrai que l'Américain n'a pas été aidé par ses partenaires Patrick Reed et Bryson DeChambeau.

Molinari n'est sans doute plus impressionné par le "Tigre" depuis qu'il a partagé sa partie lors de son triomphe au British Open.

Son demi-point glané face à Woods avait scellé la victoire de l'Europe en 2012 lors du fameux "Miracle de Medinah".

Pour son équipier, le Suédois Alex Noren, c'est simple, "c'est un futur N.1 mondial".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.