DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie : vendredi sonnera la fin des recherches

Vous lisez :

Indonésie : vendredi sonnera la fin des recherches

Indonésie : vendredi sonnera la fin des recherches
Taille du texte Aa Aa

Cela fait maintenant 5 jours que les secours travaillent sans relâche pour retrouver des survivants du tsunami qui a fait suite à un tremblement de terre sur l'île des Célèbes en Indonésie. 5 jours qu'ils déblayent à mains nues plusieurs site autour de Palu, la ville côtière frappé de plein fouet par la catastrophe.

"On reste optimiste sur le fait qu'ils sont en vie, même si, de manière purement scientifique, aujourd'hui, après un tel événement, les capacités du corps à résister sont faibles", explique Assegaf Umar, membre des équipes de secours.

La chaleur et les pluies fréquentes amenuisent encore les chances de survie sous les décombres. Les autorités se sont fixés jusqu'à vendredi, soit une semaine après le drame pour retrouver d'éventuels survivants. On parle d'une soixantaine de personnes ensevelies sous les gravats d'un hôtel mais aussi dans le décombres d'un supermarché.

"On est conscients des risques qu'encourent les survivants donc on ne doit pas tarder à déblayer où l'on peut", explique cet officier de police_.
_

Dans les zones les plus reculés les secours peinent à accéder et les besoins humanitaires sont immenses. 200.000 personnes parmi lesquelles des milliers d'enfants nécessitent une aide d'urgence. L'eau et la nourriture manquent.

Dans les hôpitaux le personnel est dépassé par le nombre blessés et demande l'approvisionnement urgent de sacs mortuaires.

Le climat équatorial chaud et humide accélère la décomposition des corps et favorise les épidémies tant redoutées.

Près de 1.400 personnes sont mortes dans cette catastrophe. Et comme si ce n'était pas suffisant, île est secouée par l'irruption soudaine du volcan Soputan, qui pour l'heure ne présent pas de risque pour la population.