DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Spectatrice blessée à la Ryder Cup: "une plainte pour alerter sur la sécurité du public"

Vous lisez:

Spectatrice blessée à la Ryder Cup: "une plainte pour alerter sur la sécurité du public"

Spectatrice blessée à la Ryder Cup: "une plainte pour alerter sur la sécurité du public"
Taille du texte Aa Aa

"En colère contre les organisateurs" de la Ryder Cup, la spectatrice qui a perdu la vue à l'oeil droit après avoir reçu une balle de golf de l'Américain Brooks Koepka explique avoir porté plainte pour "alerter sur la sécurité du public" et "obtenir des réponses".

Son oeil blessé recouvert d'un épais pansement blanc, Corine Remande a raconté à l'AFP avec beaucoup de dignité comment elle a reçu vendredi "une balle venue de nulle part", celle de Koepka, vainqueur de l'US Open et du Championnat PGA cette année, sur le trou numéro 6 du parcours de l'Albatros au Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines, près de Paris.

Un choc terrible - "ce sont des balles qui partent à 240 km/h...". Le sang qui coule de son oeil. Explosion du bloc oculaire, lui apprendront les chirurgiens de l'hôpital des Quinze-Vingt à Paris. Elle reste allongée sur le sol pendant près d'une heure assistée seulement d'un médecin.

Avant d'être évacuée "dans un grand cafouillage, précise-t-elle, j'avais peur d'être piétinée car Tiger Wood arrivait et la foule augmentait autour de nous".

"Ce qui m'a choquée aussi, c'est que les spectateurs me prenaient en photo, mais aucun n'appelait les secours", relève cette férue de golf de 49 ans, expatriée au Caire, qui était venue spécialement en France avec son mari Raphaël pour la compétition.

"Les commissaires auraient dû crier +Balle+. Ils ne l'ont pas fait, déplore-t-elle. Pour faire le spectacle, les organisateurs ont fait avancer le départ des joueurs du trou numéro 6 afin de permettre aux gros frappeurs d'atteindre le green en un seul coup".

- "Nous sommes restés seuls" -

"Sans avertir les spectateurs. Sans que le public voit les joueurs et puisse anticiper et se protéger". "C'est pourquoi je suis en colère", relève Mme Remande. Et parce que "pendant trois jours nous sommes restés seuls. Personne (de l'organisation de la Ryder Cup) n'est venu nous voir, n'a pris de nos nouvelles".

"Nous avons maintenant déposé plainte afin d'avoir des réponses à nos questions, pour interpeller l'ensemble des organisateurs sur la sécurité du public", dit celle qui assure connaître "parfaitement" les règles de sécurité du golf.

A priori, aucun incident de ce genre n'avait provoqué une blessure aussi grave en golf, ni donné lieu à une procédure judiciaire.

Il appartient désormais au parquet de Lyon de juger de la recevabilité de cette plainte et d'ouvrir ou non une enquête sans précédent.

Corine Remande pourra-t-elle pratiquer à nouveau sa passion? "Pour l'instant, la priorité, ce sont les soins. Je n'ai pas de consigne des médecins. Je vais vivre avec ce handicap, ça peut prendre du temps. Et je verrai comment adapter ma pratique à ce handicap".

Pendant quelques semaines encore, Corine Remande va rester à Lyon, où vivent ses parents, car elle n'est pas autorisée dans l'immédiat à prendre l'avion pour rentrer en Egypte où son mari repart jeudi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.