EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Intrusion armée chez Fethullah Gülen, l'ennemi juré d'Erdogan

Fethullah Gülen
Fethullah Gülen
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters, APTN
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La police américaine enquête, l'individu armé s'est enfui après un tir d'avertissement. L'organisation de Fethullah Gülen s'interroge, alors que le gouvernement turc avait annoncé "des opérations à l'étranger" contre les soutiens du prédicateur musulman.

PUBLICITÉ

Tentative d'intrusion chez l'opposant turc Fethullah Gülen au Etats-Unis. Depuis hier, la police américaine enquête. C'est dans le complexe de Saylorsburg, en Pennsylvanie où réside depuis 20 ans le prédicateur musulman qu'un homme armé a tenté de s'introduire. Il a été stoppé par un tir d'avertissement des hommes de la sécurité. L'individu s'est enfui ; personne n'a été blessé.

Fethullah Gülen, 79 ans, se trouvait à l'intérieur et il s'interroge. Serait-ce une action diligentée par le gouvernement turc ? Car Ankara réclame son extradition depuis deux ans, le considérant comme l'instigateur du coup d'Etat manqué contre le président turc en juillet 2016.

Mais Washington réclame plus de preuve de son implication. Il y a deux ans, dans la foulée de l'attaque du parlement d'Ankara, environ 240 personnes avaient été tuées.

Cette tentative de putsh raté a été suivie d'un grand nettoyage : 50 000 arrestations, 150 000 licenciements dans l'administration turque qu'Erdogan considérait comme corrompue par le mouvement güleniste.

L'organisation de Gülen aux Etats-Unis, Alliance for Shared Value, a souligné que la présidence turque avait récemment annoncé des "opérations à l'étranger " contre les soutiens de Fethullah Gülen.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ces Turcs soupçonnés de liens avec le mouvement Gülen, réfugiés en Grèce

La Turquie empêche un patient atteint du cancer en phase terminale d'être soigné à l'étranger

Ankara soupçonne le réseau de Gülen d'être à l'origine de l'assassinat de l'ambassadeur russe