EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Espagne : Pontevedra, ville sans voitures

Espagne : Pontevedra, ville sans voitures
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Focus sur une ville qui a progressivement écarté les véhicules à quatre roues de son centre-ville. Pontevedra, en Galice, est vue par beaucoup comme un modèle.

PUBLICITÉ

Au moment où le parlement européen légifère assez drastiquement sur les émissions de CO2 des véhicules, il est quelques villes, en Europe, qui figurent l'avant-garde. C'est le cas de Pontevedra, en Espagne, une ville qui a progressivement banni - tout simplement - les voitures de son centre-ville. Cela ne s'est pas fait du jour au lendemain. La commune a progressivement restreint l'accès des véhicules, redessiné le système de circulation, abaissé les limites de vitesse, réduit la largeur des chaussées.

Le maire explique qu'il a souhaité "changer de paradigme, en disant qu'il n'était plus question d'augmenter le trafic mais au contraire de recouvrer l'espace public, en récupérant l'espace pris par les véhicules privés pour le rendre aux gens".

View this post on Instagram

#pontevedra #telhados

A post shared by Ana Fonseca (@ana_lucia_fonseca) on

Depuis les années 90, Pontevedra a réduit de 67% ses émissions de gaz à effet de serre et ne connaît plus aucun accident de la route mortel depuis 2001. Aujourd'hui 73 % des déplacements s'y font à pied ou en vélo.

Cette Italienne n'en revient pas : "la chose qui m'a vraiment surprise, c'est qu'ici les voitures ont du respect pour les piétons, ce qui en Italie n'est pas vraiment le cas"...

"Je ne prends pas la voiture pour rien, dit cette Espagnole. Je vais partout à pied, ce qui est tout à fait faisable dans cette ville car elle est plutôt plate. Et la vérité, c'est que pour moi, ça me fait beaucoup de bien".

Avec 80 000 habitants, Pontevedra n'est pas vraiment un petit village, et ce qui plaît en centre-ville agace beaucoup à sa périphérie. Car pour l'instant, le manque de places de stationnements et de parkings y est criant.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Émissions de CO2 des voitures : l'UE réhausse (un peu) ses ambitions

Euro 2024 : les Espagnols font un triomphe à leur équipe nationale à Madrid

No comment : championnats du monde de kitesurf et de wingsurf