DERNIERE MINUTE

Un prix Nobel de la paix à double-tête

Un prix Nobel de la paix à double-tête
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Cette année, le prix Nobel de la paix a été remis à un homme et une femme qui aident des victimes d'abus sexuels dans certaines des régions les plus conflictuelles du monde. Denis Mukwege, un gynécologue qui soigne des victimes de violences sexuelles en République Démocratique du Congo et Nadia Murad, une militante yézidie, ancienne esclave sexuelle de Daech. Nous rejoignons le journaliste Stephan de Vries à Paris. Peut-on parler de surprise ?

"Un petit peu. Ils n'étaient pas en haut des listes de bookmakers même si le Docteur Denis Mukwege est un nom régulièrement cité depuis dix ans. Pour Nadia Murad, on peut parler de surprise. C'est une surprise également de voir deux noms associés pour ce prix Nobel de la paix. Il s'agit de deux combattants des droits de l'homme, le docteur Mukwege depuis deux décennies en RDC et Nadia Murad, une militant yézidie des droits de l'homme. Elle a été victime de Daech, enlevée pendant trois ans et qui depuis sa libération fait le tour du monde pour raconter son histoire, témoigner de toutes les choses horribles qui lui sont arrivé. Elle est devenue un symbole du combat contre les violences contre les femmes. Donc peut être un peu de surprises mais cela reflète bien la période actuelle."

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.