DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Lyon refait le coup au Racing

Vous lisez:

Top 14: Lyon refait le coup au Racing

Top 14: Lyon refait le coup au Racing
Taille du texte Aa Aa

Lyon, déjà vainqueur chez le Racing la saison passée (20-17), a confirmé son changement de dimension en s'imposant de nouveau dans les Hauts-de-Seine 19-13 samedi lors de la 7e journée du Top 14.

Avec cette victoire de prestige à l'extérieur, le Lou dépasse son adversaire du jour au classement et s'installe provisoirement à la 2e place derrière Clermont. Surtout, il envoie un nouveau message à la concurrence: cinq mois après sa toute première participation à la phase finale, l'équipe de Pierre Mignoni poursuit son ascension.

Pour le Racing, c'est déjà la seconde défaite à l'Arena, où il avait pourtant clamé sa volonté de rester invaincu. Et comme contre Clermont, vainqueur 40-17 début septembre, l'échec francilien s'est dessiné tôt dans la rencontre et a semblé inéluctable, malgré l'essai de l'espoir de Zebo (59e) et l'ultime poussée du pack à la sirène.

Les joueurs des Hauts-de-Seine se sont fait dépasser au score dès la demi-heure de jeu et cet essai lyonnais signé Liam Gill après un bon travail des centres Pierre-Louis Barassi et Toby Arnold (6-10, 29e).

La faute à une séquence offensive non concrétisée (10e), à une pénalité face aux poteaux ratée de Finn Russell (13e), sifflé par le public, à une sortie en touche de Joe Rokocoko (20e) qui avait pourtant de l'espace. Et à une attaque stérile, hormis Simon Zebo, qui navigua parfaitement dans la défense lyonnaise pour relancer le match à l'heure de jeu (59e, 13-19).

Mais aussi, pour le Lou, grâce à la botte très précise de Lionel Beauxis, auteur d'un impeccable 5/5 (14 points) en ayant relevé quelques défis face aux perches. Notamment celui d'une pénalité excentrée à 40 m qui donna le ton du match (7e, 0-3).

Appliqués, méticuleux, les joueurs de Pierre Mignoni n'ont laissé aucune chance à des Racingmen brouillons et pas dans leur assiette, à l'image de cette passe ratée de Russell pour Zebo (56e) ou de Leone Nakarawa qui déséquilibra Julien Puricelli en l'air lors d'une touche cruciale (71e). La pénalité récoltée permit au Lou de souffler.

Outre Beauxis, Charlie Ngatai a été déterminant: placé à l'arrière, le Néo-Zélandais a sécurisé la défense en prenant par exemple le dessus sur Juan Imhoff et Russell sur une chandelle dangereuse. Le Lou est lancé, alors que le Racing stagne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.