DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Deux morts lors d'une attaque armée en Cisjordanie

euronews_icons_loading
Deux morts lors d'une attaque armée en Cisjordanie
Taille du texte Aa Aa

Deux des trois Israéliens blessés lors d'une attaque armée perpétrée dimanche près d'une zone industrielle adjacente à une colonie de Cisjordanie occupée sont décédés, a indiqué l'armée israélienne.

Selon Jonathan Conricus, un porte-parole de l'armée, l'assaillant, toujours en fuite, est un Palestinien de 23 ans qui travaillait dans la même entreprise que les victimes, dans la zone industrielle de Barkan.

L'armée israélienne a qualifié l'attaque de "terroriste", ajoutant que d'autres facteurs étaient également entrés en jeu, sans plus de détails. "C'était ce qu'on appelle une attaque perpétrée par un loup solitaire", a dit M. Conricus.

Selon le Magen David Adom, l'équivalent israélien de la Croix-rouge, une femme et un homme âgés d'une trentaine d'années sont décédés. Une autre femme de 54 ans a été gravement blessée, mais ses jours ne sont pas en danger.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a condamné la "très grave attaque terroriste", se montrant confiant dans le fait que l'assaillant allait être retrouvé et livré à la justice.

Le Jihad islamique, deuxième force islamiste dans les Territoires palestiniens derrière le Hamas, a lui jugé que l'attaque était une "réponse naturelle aux crimes de l'occupation à Gaza, Jérusalem et Khan al-Ahmar", un hameau bédouin de Cisjordanie occupée promis à la démolition par les Israéliens.

La zone industrielle se trouve à côté des colonies de Barkan et d'Ariel, dans le nord de la Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Palestiniens et Israéliens travaillent côte à côte dans cette zone industrielle.

Une vague de violences commencée en octobre 2015 a considérablement baissé d'intensité depuis, même si perdurent des attaques sporadiques de Palestiniens isolés, le plus souvent armés de couteaux, contre des Israéliens.

La dernière remonte à moins d'un mois, quand un Palestinien a mortellement poignardé un Israélien au carrefour du Goush Etzion, un bloc de colonies israéliennes dans le sud de la Cisjordanie occupée.