EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Macédoine du Nord" : Zoran Zaev confiant

"Macédoine du Nord" : Zoran Zaev confiant
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Dans une interview exclusive à Euronews, le premier ministre macédonien Zoran Zaev se dit confiant sur l'issue du processus de changement de nom de son pays.

PUBLICITÉ

Interview exclusive pour Euronews du premier ministre macédonien.

L'accord sur le nouveau nom de l'actuelle Ex-république yougoslave de Macédoine n'est pas encore appliqué. Le commissaire européen à l'élargissement Johannes Hahn espère une solution au niveau du Parlement de Skopje.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Zoran Zaev, premier ministre macédonien : "Tout d'abord, je me réjouis du succès de ce processus démocratique. Tous les citoyens ont voté. Plus de 91 % d'entre eux ont envoyé un message très clair aux hommes politiques, aux députés, pour que le Parlement applique leur choix. Dans ce contexte, les messages du commissaire Hahn, et de l'ensemble de la Communauté européenne, sont une incitation pour que les parlementaires achèvent ce qui a été commencé. C'est ce que nous attendons. Nous sommes concentrés et nous dialoguons. Je suis convaincu que l'opposition est, elle aussi, favorable à l'intégration à l'Union européenne et l'OTAN. Je n'en doute pas."

Faute d'un accord parlementaire, serait-il envisageable d'organiser des élections anticipées avec l'espoir d'obtenir une majorité des deux tiers de pour tenter de sauver l'accord de Prespes?

Zoran Zaev, premier ministre macédonien : "Non. Un accord parlementaire est un objectif à la fois légitime et à notre portée. Toutefois, si aucune tentative pour obtenir un accord n'aboutissait, des élections seraient nécessaires. Mais la Macédoine n'en a pas besoin."

Zoran Zaev a-t-il été en contact avec le premier ministre grec Alexis Tsipras depuis le référendum sur le changement de nom de l'ex-répuglique yougoslave de Macédoine ?

Zoran Zaev, premier ministre macédonien : "J'ai échangé des messages avec le premier ministre Alexis Tsipras, qui est mon ami. Il a transmis ses félicitations pour les 90% de voix obtenues en faveur du changement de nom et espère que le processus va se poursuivre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi la Grèce organise-t-elle un vote de confiance?