DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Référendum anti-mariage gay : les Roumains boudent les urnes

Vous lisez:

Référendum anti-mariage gay : les Roumains boudent les urnes

Référendum anti-mariage gay : les Roumains boudent les urnes
Taille du texte Aa Aa

En Roumanie, boycott massif du référendum qui s'est tenu ce week-end. Seulement, 20% des électeurs ont voté, alors qu'un seuil de 30% était requis pour valider la consultation.

Une mesure inutile sur le fond

Ce référendum proposait d'ancrer dans la constitution l'interdiction du mariage gay. Cette mesure est souvent considérée comme inutile car le Code civil l’interdisait déjà.

"Ce problème était quasiment inexistant il y a six mois, explique Sorin Ioniță, analyste politique. Il est évident que les politiciens utilisent ce sujet de manière instrumentale et stratégique. Ils veulent détourner l'attention du public des vrais problèmes et investir leur capital politique dans un projet qui semble être populaire."

A l'origine de la campagne pour le boycott, des militants LGBT et des défenseurs des droits de l'homme. Ils estiment que les libertés individuelles ne peuvent pas être soumises à un référendum.

Un échec pour le parti social-démocrate et l’Église orthodoxe roumaine

"Cette proposition de vote introduit de la discrimination au beau milieu de la Constitution, qui est censée nous protéger tous, pas seulement quelques-uns d'entre nous, explique Florin Buhucean, président de l'association "Accept" qui défend les minorités sexuelles. "Avec ce référendum a été lancée l'une des pires campagne contre les gays. Cette campagne a été soutenue par le PSD, le parti social-démocrate, qui s'est allié à l’Église orthodoxe roumaine".

Les sociaux-démocrates comptaient sur ce scrutin pour remobiliser la Roumanie rurale et conservatrice, le cœur de leur électorat, alors qu'ils sont en pleine perte de vitesse.