DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Frontière irlandaise : toujours pas d'accord à l'horizon

Vous lisez :

Frontière irlandaise : toujours pas d'accord à l'horizon

Frontière irlandaise : toujours pas d'accord à l'horizon
Taille du texte Aa Aa

Pour les négociateurs du Brexit, le sort de l’Irlande du Nord fait toujours débat. Au lendemain d’une réunion pendant laquelle aucune issue à cette question n’a été trouvée, le gouvernement britannique se retrouve sous pression, à deux jours d’un sommet européen.

Objectif pour Michel Barnier, le négociateur de Bruxelles : éviter le rétablissement d’une frontière dure entre le Nord et le Sud. Une position appuyée par Dublin.

"Ces engagements ont été pris par écrit par le gouvernement britannique. C’est que nous voulons, c'est ni plus ni moins que le respect de ces engagements", affirme le ministre des Affaires étrangères irlandais, Simon Coveney.

Face aux discussions sur la question irlandaise, Theresa May se retrouve bien isolée au sein-même de sa formation politique :

"Cela fait des mois qu'elle fait le tour du problème, mais petit à petit, elle s’est retrouvée esseulée. Theresa May peut suggérer une solution mais se retrouvera aussitôt en porte-à-faux et ainsi de suite, car dans tous les cas, elle sera toujours engluée dans le casse-tête de la frontière irlandaise", commente notre journaliste à Londres, Vincent McAviney.

Mercredi, les dirigeants de l’UE se réuniront à Bruxelles pour faire le point sur les avancées des négociations autour du Brexit. C’est donc sans proposition, que s’ouvrira le chapitre sur la frontière irlandaise.