Religion : un schisme chez les orthodoxes

Religion : un schisme chez les orthodoxes
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quand le schisme religieux se fait sur fond de politique... L'Eglise orthodoxe russe a annoncé ce lundi à Minsk rompre ses liens avec le Patriarcat de Constantinople, nom officiel de l'église grecque orthodoxe, qui a en effet décidé de reconnaître l'existence d'une église indépendante en Ukraine.

PUBLICITÉ

Quand le schisme religieux se fait sur fond de politique... L'Eglise orthodoxe russe a annoncé ce lundi à Minsk rompre ses liens avec le Patriarcat de Constantinople, nom officiel de l'église grecque orthodoxe, qui a en effet décidé de reconnaître l'existance d'une église indépendante en Ukraine. 

"Nous ne pourrons plus célébrer d'office en commun, a déclaré le métropolite Hilarion, nos prêtres ne pourront plus participer aux liturgies avec des hiérarques du Patriarcat de Constantinople, enfin nos fidèles ne seront plus en mesure de recevoir des sacrements dans les églises du patriarcat de Constantinople".

La décision du Patriarcat de Constantinople n'est pas du tout du goût du patriarche russe, réputé très proche du Kremlin.

Depuis l'indépendance de l'Ukraine, l'église orthodoxe ukrainienne est séparée de l'eglise russe. Dirigée par Filaret, patriarche autoproclamé, elle a le soutien du président ukrainien... et désormais de l'église orthodoxe grecque. Les pratiquants du pays, eux sont divisés entre les églises russes et ukrainiennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine a assisté à la messe de Noël à Saint-Pétersbourg

Guerre en Ukraine : Kyiv demande de nouvelles armes et munitions à ses alliés occidentaux

Bataille rangée au Parlement géorgien : un député agressé en pleine séance