DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Religion : un schisme chez les orthodoxes

Vous lisez :

Religion : un schisme chez les orthodoxes

Religion : un schisme chez les orthodoxes
Taille du texte Aa Aa

Quand le schisme religieux se fait sur fond de politique... L'Eglise orthodoxe russe a annoncé ce lundi à Minsk rompre ses liens avec le Patriarcat de Constantinople, nom officiel de l'église grecque orthodoxe, qui a en effet décidé de reconnaître l'existance d'une église indépendante en Ukraine.

"Nous ne pourrons plus célébrer d'office en commun, a déclaré le métropolite Hilarion, nos prêtres ne pourront plus participer aux liturgies avec des hiérarques du Patriarcat de Constantinople, enfin nos fidèles ne seront plus en mesure de recevoir des sacrements dans les églises du patriarcat de Constantinople".

La décision du Patriarcat de Constantinople n'est pas du tout du goût du patriarche russe, réputé très proche du Kremlin.

Depuis l'indépendance de l'Ukraine, l'église orthodoxe ukrainienne est séparée de l'eglise russe. Dirigée par Filaret, patriarche autoproclamé, elle a le soutien du président ukrainien... et désormais de l'église orthodoxe grecque. Les pratiquants du pays, eux sont divisés entre les églises russes et ukrainiennes.