EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Dieppe-Newhaven : un ferry défie la tempête Brexit

Dieppe-Newhaven : un ferry défie la tempête Brexit
Tous droits réservés 
Par Cyril Fourneris avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Du charmant port anglais de Newhaven aux plages françaises de Dieppe, il n'y a qu'un pas. Où plutôt un Ferry, qui fait traverser jusque six fois par jour des centaines de passagers.

PUBLICITÉ

Du charmant port anglais de Newhaven aux plages françaises de Dieppe, il n'y a qu'un pas. Où plutôt un Ferry, qui fait traverser jusque six fois par jour des centaines de passagers. Mais la tempête Brexit approche.

Les turbulences évidentes qui accompagneront la sortie britannique de l'UE, la ligne Dieppe-Newhaven sera capable de les affronter, assure le syndicat du port normand. A condition que les marchandises continuent de traverser la manche, même en cas de Brexit dur.

"La ligne, que sur du tourisme, elle est difficilement viable. Et en réalité c'est bien évidemment tout le fret qui fait toute la richesse de cette ligne et de sa capacité à se maintenir dans le temps", reconnaît Jean-Christophe Lemaire, vice-président du Syndicat mixte du port de Dieppe.

La grande majorité des quelques 350 000 passagers annuels sont Britanniques. Certains en profitent pour flâner dans les rues de Dieppe. Cela n'est pas prêt de s'arrêter, pour le patron d'un pub anglais de la ville : 

"Quoi qu'il arrive, ça n'empêchera pas les Anglais de venir, c'est juste à côté. Et ce sera juste un autre document à utiliser qui sera peut-être un passeport, mais il n'y aura p as besoin de visa", lance Michaël Charaoui, gérant du pub "Le Cambridge", qui assure rassurer ses clients anglais.

Pour lui, le Brexit pourrait même attirer davantage de Britanniques, si le duty free était réinstauré à bord du ferry.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques

Le Royaume-Uni veut abaisser degré d'alcool des vins pour promouvoir sa production à l'étranger

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service