DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un graffiti remet en question la date de la catastrophe de Pompéi

Vous lisez :

Un graffiti remet en question la date de la catastrophe de Pompéi

Un graffiti remet en question la date de la catastrophe de Pompéi
Taille du texte Aa Aa

Un graffiti découvert sur le site de Pompéi remet en cause la date de l'éruption du Vésuve qui a enseveli la cité romaine. La catastrophe n’aurait en effet pas eu lieu au mois d’août de l’an 79 après Jésus-Christ, mais au mois d’octobre, si l’on en croit l’inscription relevée par les archéologues sur une maison apparemment rénovée juste avant l’éruption du volcan.

"C’est une date précise, le 16e jour avant les calendes de novembre, c’est-à-dire le 17 octobre, soit une semaine avant l’éruption. Celle-ci ne se serait donc pas produite le 24 août, mais le 24 octobre. Il s’agit d’une inscription au fusain, donc éphémère. Surtout, elle a été réalisée dans une maison où les gens travaillaient à l'époque, seule cette pièce et le jardin étaient en cours de rénovation”, explique Massimo Osanna, directeur du parc archéologique de Pompéi.

La date du 24 août provient d'un récit de la catastrophe attribué à Pline le Jeune, qui a assisté à l'éruption volcanique et l'a racontée, près de 30 ans plus tard. Aujourd'hui encore, près de 20 % de la ville de Pompéi, sont toujours ensevelis. Des milliers de personnes, archéologues, artisans et experts, se relaient actuellement pour poursuivre les fouilles et restaurer le site.