DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Khashoggi : la chronologie des faits, d'après Erdogan

Vous lisez :

Affaire Khashoggi : la chronologie des faits, d'après Erdogan

Affaire Khashoggi : la chronologie des faits, d'après Erdogan
Taille du texte Aa Aa

Voici la chronologie de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, telle qu'elle a été racontée mardi par Recep Tayyip Erdogan, qui se base sur ses services de renseignement.

Dans un discours devant des parlementaires (dont vous retrouverez les moments forts dans la vidéo ci-dessus), le président turc a présenté ses condoléances à la famille de Jamal Khashoggi et a appelé à la traduction en justice des responsables.

Selon lui, les informations et les preuves suggèrent que Jamal Khashoggi a été victime "d'un meurtre vicieux et violent".

"Il existe des indices évidents que le meurtre n'est pas le résultat d'un évènement momentané survenu sur place, mais celui d'une opération planifiée", a déclaré le chef de l'Etat turc, contredisant ainsi la position officielle de Riyad.

Voici comment Erdogan dit que l'opération s'est déroulée :

Vendredi 28 septembre | 11h50

Khashoggi se rend une première fois au consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul pour compléter des formalités en amont de son mariage. Les informations sur son passage sont transmises aux personnes qui ont planifié son meurtre.

Lundi 1er octobre | 16h30

Une équipe de trois personnes arrive à Istanbul par un vol régulier et se rend au consulat de la ville. Dans le même temps, un groupe se rend dans la Forêt de Belgrad, en banlieue d'Istanbul.

Mardi 2 octobre | 1h45

Une autre équipe de trois personnes emprunte un vol régulier à destination d'Istanbul. Un groupe de neuf personnes, dont plusieurs généraux, atterrit à bord d'un avion privé.

Mardi 2 octobre | 9h50

Un total de 15 Saoudiens se dirigent au consulat du royaume à Istanbul. La première chose dont ils se chargent est de retirer le disque dur relié au système de vidéosurveillance du consulat.

Mardi 2 octobre | 11h50

Le consulat appelle Jamal Khashoggi pour confirmer son rendez-vous.

Mardi 2 octobre | 13h08

Jamal Khashoggi entre dans le consulat, où il a de nouveau rendez-vous en amont de son mariage.

Mardi 2 octobre | 17h15

La fiancée de Jamal Khashoggi affirme aux autorités turques qu'elle craint que ce dernier soit retenu contre son gré au consulat et que quelque chose de grave ne lui arrive.

Les autorités turques enquêtent et arrivent rapidement à la conclusion que le journaliste n'a pas quitté le consulat. Aucune mesure n'est prise car les responsables du consulat "jouissent d'une immunité diplomatique" mais un procureur est chargé de l'enquête pour disparition.

Dans la journée, à une heure qui n'est pas précisée, "le personnel et les résidents" du consulat sont invités à quitter les lieux.

Mardi 2 octobre | 18h20

Six membres de l’équipe quittent l'aéroport d'Istanbul via un avion privé, vers une destination inconnue.

Mardi 2 octobre | 22h50

Sept autres membres de l'équipe s'envolent à bord d'un autre avion privé.

Mercredi 3 octobre ​​| Au petit matin

Une autre personne déguisée en Khashoggi accompagnée d'un complice empruntent un vol régulier à destination de la capitale saoudienne, Riyad.

Jeudi 4 octobre ​​

L'Arabie saoudite rejette les allégations selon lesquelles Jamal Khashoggi aurait été tué à l'intérieur de son consulat à Istanbul.

Samedi 6 octobre

​​Un correspondant de l'agence de presse Reuters est invité au consulat.

Jeudi 11 octobre ​​

Un groupe de représentants spéciaux de l'Arabie saoudite arrive en Turquie et autorise une perquisition du consulat.

Dimanche 14 octobre

Le président turc s’entretient par téléphone avec le roi Salmane d’Arabie saoudite qui accepte de créer un groupe d’enquête conjoint. Le président turc se plaint de la réponse "insuffisante et incompétente" du consulat.

Lundi 15 octobre

Le consul général est démis de ses fonctions, mais il avait peut-être déjà quitté la Turquie à ce stade.

Vendredi 19 octobre

L'Arabie saoudite admet pour la première fois que Jamal Khashoggi a été tué à l'intérieur du bâtiment consulaire. Dans une déclaration, le royaume affirme qu'il est mort après l'éclatement d'une bagarre.

Erdogan s’entretient une nouvelle fois avec le roi d’Arabie saoudite, qui lui apprend que 18 personnes ont été arrêtées. Il s'agit des 15 personnes identifiées par les autorités turques, ainsi que trois employés consulaires.

Dimanche 21 octobre

​​Erdogan téléphone au président américain Donald Trump. Ils conviennent de la nécessité d'éclaircir les événements.