DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colis piégés : Trump pointe la "responsabilité" des médias

Vous lisez :

Colis piégés : Trump pointe la "responsabilité" des médias

Colis piégés : Trump pointe la "responsabilité" des médias
Taille du texte Aa Aa

Au total, depuis lundi, une dizaine de colis suspects ont été envoyés à des politiciens démocrates et des personnalités de la gauche américaine. Derniers en dates ce jeudi : l'acteur américain Robert de Niro et l'ancien vice-président démocrate Joe Biden.

Les attaques n'ont fait aucune victime, mais surviennent en pleine campagne pour les élections législatives du 6 novembre.

Donald Trump est en campagne et il pointe la responsabilité des médias dans la polarisation du débat politique.

Donald Trump, président des États-Unis : "Personne ne devrait se laisser aller à comparer les opposants politiques aux méchants de l'histoire, or, c'est ce qui se fait tout le temps. Dans le cadre de notre effort national pour rassembler les gens, les médias ont eux aussi une responsabilité, celle d'adopter un ton civil et cesser l'hostilité permanente, les attaques constantes, négatives et bien souvent fausses. Ils doivent le faire."

Alors que les polices locales et fédérales sont placées en état d'alerte, le maire et le gouverneur de New York dénonce une volonté de terroriser.

Andrew Cuomo, gouverneur de l’état de New York : "Nous sommes des New-yorkais. Il y a des gens qui essaient de nous faire peur. Ils essaient de nous perturber. Ça fait partie de notre identité new-yorkaise, nous sommes une icône internationale. Nous sommes aussi une cible internationale. Le terrorisme ne fonctionne que si vous les laissez gagner. Et nous ne pouvons pas les laisser gagner".

Aucune arrestation n'a été annoncée mais le FBI a révélé, mercredi soir, que cinq des huit précédents colis suspects étaient "d'apparence similaire" et portaient la même adresse d'expéditeur, celle de l'élue démocrate Debbie Wasserman Schultz, elle-même ayant été visée par un colis piégé.