DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Macron "regrette" l'achat de F-35 par la Belgique, "contraire aux intérêts européens"

Macron "regrette" l'achat de F-35 par la Belgique, "contraire aux intérêts européens"
Taille du texte Aa Aa

Le président français Emmanuel Macron "regrette" la décision du gouvernement belge d'acheter des avions de chasse F-35 américains "plutôt qu'une offre européenne", une décision qui "stratégiquement va a contrario des intérêts européens", a-t-il déclaré vendredi devant la presse à Bratislava.

Le gouvernement belge a annoncé jeudi avoir choisi le F-35 américain pour remplacer sa flotte vieillissante d'avions de chasse F-16, au détriment notamment du Rafale français.

gi

"L'offre française est arrivé après la clôture. Je regrette le choix fait. Il n'y avait pas que l'offre du Rafale, il y avait aussi l'Eurofighter, un vraie offre européenne. La décision est liée à une procédure belge, à des contraintes politiques du pays mais stratégiquement va a contrario des intérêt européens", a-t-il ajouté.

"Je ferai tout pour que dans les appels d'offres à venir, des offres européennes soient promues", a-t-il promis, lors d'une visite Slovaquie consacrée à la promotion de ses projets pour l'Europe, dont l'Europe de la défense.

"L'Europe doit développer une vraie capacité d'industrie de défense européenne, dans tous les pays qui croient à cette aventure. Ma détermination en sort renforcée", a-t-il conclu.

"L'Europe ne sera forte que si elle est vraiment souveraine et si elle sait se protéger elle même. Nous héritons d'habitudes passées, les projets évoqués ont été lancés avant mon arrivée", a-t-il encore précisé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.