DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippines : un paradis perdu a rouvert ses portes

Vous lisez :

Philippines : un paradis perdu a rouvert ses portes

Philippines : un paradis perdu a rouvert ses portes
Taille du texte Aa Aa

Aux Philippines, l'île de Boracay a rouvert ses portes aux touristes ce vendredi.

Ce petit paradis de 10 km 2 était fermé au public depuis six mois pour cause de pollution.

Face à un tourisme de masse devenu anarchique, Boracay s'était transformée en une véritable fosse septique à ciel ouvert.

Sur ordre présidentiel, cet îlot de l'archipel des Visayas a donc fait table rase du passé.

Le site a été nettoyé. Des unités de traitement des eaux usés ont été construites.

Le nombre d'hôtel a été réduit et d'important travaux de rénovation ont été entrepris pour rendre à l'île son caractère paradisiaque.

Roan Tadle, touriste: "Même s'il y a eu beaucoup de rénovations et que ce n'est pas encore parfait, quand on va à la plage, on se rend compte que la fermer pour six mois, ça en valait la peine."

Désormais le nombre de touristes sera limité à 19 000 en permanence, les fêtes à répétitions seront sévèrement encadrées et les visiteurs ne seront plus autorisés à fumer ou à boire de l'alcool sur les plages.

Avant la fermeture de l'île, Boracay accueillait jusqu'à 2 millions de visiteurs par an et générait 880 millions d'euros de chiffre d'affaire.

En Thaïlande, et pour les mêmes raisons qu'à Boracay, les autorités ont également fermé Maya Bay sur l'île de Koh Phi Phi Ley, près de Phuket.

Avec Agences