DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un PDG anglais au cœur d'un scandale #MeToo

Vous lisez :

Un PDG anglais au cœur d'un scandale #MeToo

Un PDG anglais au cœur d'un scandale #MeToo
Taille du texte Aa Aa

Philip Green rejette les accusations de harcèlement sexuel et de racisme portées contre lui.

Le grand patron britannique aurait voulu acheter le silence de plusieurs de ses employés. Il leur aurait versé de l'argent en leur faisant signer en échange des accords de confidentialité.

Ces accords avaient jusque là empêché la divulgation de l'identité de Philip Green par la presse. C'est un membre de la Chambre des Lords qui a dévoilé son nom en faisant usage de son privilège parlementaire.

Philip Green est le PDG du groupe Arcadia, propriétaire des magasins Topshop, qui emploie dans le monde plus de 20 000 personnes dans le secteur de la grande distribution et de la mode. Le milliardaire s'est entouré de sept avocats pour assurer sa défense.

Cette affaire provoque l'indignation au Royaume-Uni. Pour l'opinion publique, ces accords de confidentialité sont un passe-droit qui permet aux riches d'échapper à des scandales.