PUBLICITÉ

Les Irlandais disent "oui" à l'abrogation du délit de blasphème

Les Irlandais disent "oui" à l'abrogation du délit de blasphème
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pourtant, cette loi n’a pas été appliquée depuis 1855.

PUBLICITÉ

Les Irlandais veulent nettoyer leur Constitution de ses éléments jugés les plus rétrogrades. Plus de 3 millions de personnes étaient appelées aux urnes vendredi pour répondre à cette question : faut-il abroger le délit de blasphème ? 70% d’entre elles ont répondu oui, selon les premiers résultats.

"J'ai voté "oui" au référendum sur le blasphème parce que je pense que l'Irlande doit vraiment s'éloigner de la religion. Nous avons beaucoup évolué et c'est une question de progrès. Nous avons besoin de changement, autant pour notre jeunesse que pour nous-mêmes", commente une Irlandaise.

Pourtant, cette loi n’a pas été appliquée depuis 1855 et la dernière personne poursuivie avait même été acquittée. Après la légalisation de l’avortement en mai dernier et du mariage homosexuel, l’Irlande continue sa prise de distance avec l’Église catholique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le pape François s'excuse après des propos jugés homophobes

Oslo, Madrid et Dublin reconnaissent l'Etat palestinien, renforçant l'isolement de l'Israël

Contentieux entre Dublin et Londres : Rishi Sunak refuse de rapatrier les migrants d'Irlande