DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie : 189 morts après un crash en mer

Vous lisez :

Indonésie : 189 morts après un crash en mer

Indonésie : 189 morts après un crash en mer
Taille du texte Aa Aa

Des victimes retrouvées en mer au large de l’île de Java, et des débris par centaine. En Indonésie, les sauveteurs repêchent progressivement ce qu’il reste du Boeing 737 de la compagnie Lion Air qui transportait 189 passagers. Le vol censé relier Jakarta à la ville de Pangkalpinang au large de Sumatra, s’est abîmé en mer peu après avoir décollé au petit matin. Il avait demandé à la tour de contrôle de pouvoir faire demi-tour.

L’appareil avait à peine quelques mois de vol mais avait déjà connu des problèmes. C'est ce qu'a confirmé Edaward Sirait, PDG de Lion Air, au cours d'une conférence de presse : "Cet appareil avait effectué son dernier vol entre Bali-Denpasar et l’aéroport de Jakarta et il avait une autorisation de vol. Un problème technique avait fait l’objet d’un rapport mais nous avons travaillé à régler ce problème en suivant les procédures du constructeurs aéronautique".

Des boîtes noires pour l'heure introuvables

Les boîtes noires de l’appareil pour l’heure introuvables devraient permettre de comprendre ce qui s’est passé.

Pour les familles des passagers, l’attente organisée à l’aéroport de Jakarta est sans espoir. 178 passagers adultes, un enfant, deux bébés ainsi que deux pilotes et six membres d’équipage se trouvaient à bord de l’avion.

Des accidents à répétition

L'Indonésie qui compte 17 000 îles, est très dépendante des liaisons aériennes et les accidents y sont fréquents.

En décembre 2016, 13 personnes avaient péri dans l'accident d'un avion militaire près de Timika, une région montagneuse de Papouasie.

En août 2015, c'est un ATR 42-300 de la compagnie indonésienne Trigana Air transportant 44 passagers adultes, cinq enfants et cinq membres d'équipage qui s'était écrasé dans les montagnes Bintang. Aucun survivant n'avait été retrouvé.

La compagnie à bas coût Lion Air est une filiale de Lion Group qui possède quatre autres compagnies (Wings Air et Batik Air en Indonésie, Malindo Air en Malaisie et Thai Lion Air en Thaïlande). Elle a elle-même été impliquée dans plusieurs incidents.

La compagnie s'est illustrée par des collisions avec d'autres appareils sur les aéroports de Medan dans le nord de Sumatra en 2017 et celui de Jakarta en 2016.

En mai 2016, deux avions de Lion Air étaient entrés en collision sur le tarmac de l'aéroport de Soekarno-Hatta, à la périphérie de Jakarta.

En avril 2013, une quarantaine des 108 personnes à bord d'un Boeing de la compagnie avaient été blessées lorsque l'appareil avait manqué la piste d'atterrissage à l'aéroport international de Denpasar sur l'île de Bali, s'abîmant en mer.

En 2004, la sortie de piste d'un appareil de Lion Air à Solo (centre de Java) avait fait 26 morts.

Lion Air a annoncé cette année une commande de 50 Boeing 737 Max 10 pour 6,24 milliards de dollars alors que le transport aérien est en pleine expansion en Indonésie.